Accueil
Émilie Girard : nouvelle directrice à la tête des musées strasbourgeois

Émilie Girard : nouvelle directrice à la tête des musées strasbourgeois

Un article rédigé par BB - RCF Alsace, le 17 janvier 2024  -  Modifié le 17 janvier 2024
Le Grand Entretien · RCF Alsace · Lorraine Nancy · Jerico Moselle Emilie Girard : nouvelle directrice à la tête des musées strasbourgeois

Depuis le 1er janvier 2024, Strasbourg peut compter sur une nouvelle directrice pour l'ensemble de ses musées. La sudiste Émilie Girard succède à Paul Lang, qui a fait valoir ses droits à la retraite. Portrait d’une directrice aux multiples projets.

© RCF Alsace : Emilie Girard © RCF Alsace : Emilie Girard

Après 17 ans passés au MUCEM de Marseille (Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée), Emilie Girard a quitté l’air méditerranéen pour une ambiance alsacienne. Celle qui préside la section française de l’ICOM (Comité International des Musées) est depuis le 1er janvier la directrice des 11 musées strasbourgeois. Un véritable réseau d’institutions culturelles. Une organisation peu commune en France mais qu’Émilie Girard a déjà pu expérimenter à Marseille.

Un triple objectif pour la nouvelle directrice

Le contexte de son arrivée est idéal, puisque les musées de Strasbourg affichent d’excellents chiffres de fréquentation pour la saison 2023 écoulée : plus 19% par rapport à 2022, soit près de 688 000 visiteurs. Des résultats supérieurs aux années précédant la crise covid, rattachés à une tendance nationale. Pour la jeune directrice, il est encore trop tôt pour interpréter cette tendance d’un retour au musée, mais la période charnière actuelle pour le monde culturelle doit être saisie au vol. En d’autres termes, profiter de ce regain d’intérêt du public pour approcher de nouveaux visiteurs, ceux qui n’ont pas pour habitude de franchir les portes des établissements muséaux. Un défi qui n’est pas nouveau, mais qui questionne toujours autant : si désormais, le public se rajeunit, répond à l’appel "en groupe", il faut trouver les outils pour répondre à son engouement. Un objectif primordial pour Émilie Girard : la ‘mission’ des musées est bien là, comme le rapporte le code de déontologie des musées.

La programmation proposée par les musées de la ville pourrait répondre (en partie) à cet enjeu. Notamment par des expositions thématiques, avec le soutien des agents de médiation. "Faire accepter les discours, se débarrasser de ses craintes, se laisser entraîner par ce qui est proposé". La ville de Strasbourg, capitale mondiale du livre, s'intégrera d’ailleurs dans la programmation : les musées accueilleront la grande lecture, ainsi que des expositions temporaires, dédiées notamment à Gutenberg et Joseph Doré.

Enfin, plusieurs chantiers sont également en cours : le musée zoologique de Strasbourg devrait par exemple, devrait rouvrir ses portes au premier semestre 2025. Le musée alsacien et le Palais Rohan sont les prochains sur la liste de ce grand "lifting". Quant à la tarification des musées de la ville, elle ne devrait pas bouger. En revanche, la question de l’équilibre financier des établissements devrait être abordée, car dans ce contexte d’inflation, monter des expositions coûte cher. Un défi loin d’être irréalisable pour la nouvelle directrice.

 


Avec les acteurs de la région, prenez le temps de découvrir en longueur et en nuances l'actualité du moment. Tous les jours dans le 18/19 en région


 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don