Accueil
Édito de Patrice de Plunkett - Mégabassines de Sainte-Soline : pourquoi ils s'y opposent
Partager

Édito de Patrice de Plunkett - Mégabassines de Sainte-Soline : pourquoi ils s'y opposent

RCF, le 27 mars 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
Le point de vue de 7h55 Édito de Patrice de Plunkett - Mégabassines de Sainte-Soline : pourquoi ils s'y opposent

À propos de ce qui vient de se passer à Sainte-Soline dans les Deux-Sèvres : peut-être y aurait-il, pour les journalistes d’investigation, deux enquêtes à faire qui ne sont qu’effleurées jusqu’à présent dans des débats télévisés.

Patrice de Plunkett ©DR Patrice de Plunkett ©DR

Premier sujet d’enquête : la bataille pour l’eau n’oppose pas (comme on le croit) "les agriculteurs" et "les écologistes". En réalité elle oppose deux sortes d’agriculteurs. Alors on pourrait donner un peu plus la parole à ceux des agriculteurs qui n’acceptent pas ces énormes citernes artificielles qu’on appelle les "mégabassines".

 

Ils sont contre les mégabassines pour deux raisons :

- Premièrement, parce que l’eau de ces mégabassines sera pompée dans les nappes phréatiques, ce que les hydrologues et les scientifiques de l’environnement considèrent comme une aberration à tout point de vue ;

- Deuxièmement, ils sont contre les mégabassines parce que cette eau servira essentiellement à un certain type d’agriculture, de plus en plus inappropriée aujourd’hui. 

 

À l’ère du réchauffement climatique il faudrait un autre type d’agriculture, respectant les sols, consommant moins d’eau et n’exigeant pas de pesticides dangereux. C’est le modèle que prônent par exemple les militants de la Confédération paysanne, un syndicat qui compte sur la scène agricole nationale et internationale. Ils sont opposés aux mégabassines pour des raisons concrètes qui intéresseraient le grand public. Je me permets de penser que les médias pourraient interviewer un peu plus les porte-parole de la Confédération paysanne…

 

Deuxième enquête qu’il faudrait ouvrir : au lieu de parler du retour des black blocs comme si c’était les giboulées de mars, on pourrait essayer d’en savoir un peu plus sur ces gens, qui depuis des années pourrissent systématiquement les mouvements sociaux en parasitant les cortèges syndicaux et en déchaînant une ultraviolence absurde. Leur seul résultat depuis toujours est de choquer l’opinion publique et de fournir des arguments au ministère de l’Intérieur… Résultat bizarre pour des gens qui prétendent (comme ils disent) "combattre le système". Et ce résultat, les black blocs le répètent d’année en année. C’est encore plus étrange - et même assez trouble.

Alors voilà : deux beaux sujets d’enquête !

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don