Accueil
"Du récit au roman, raconter le monde", avec Olivier Weber et Mikael Corre
Partager

"Du récit au roman, raconter le monde", avec Olivier Weber et Mikael Corre

Un article rédigé par Christophe Henning - RCF, le 16 juin 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
Au pied de la lettre Du récit au roman, raconter le monde, avec Mikael Corre et Olivier Weber

Un roman qui veut nous raconter la réalité de la guerre d’Espagne, un récit qui veut faire de la littérature avec l’actualité… Deux livres pour un débat sur le style, le reportage, la littérature, et peut-être le regard que nous posons sur les événements du monde.

weber weber

Dans l’œil de l’archange, d’Olivier Wéber, éditions Calmann-Lévy.

Deux journalistes au micro pour parler malgré tout de littérature : Olivier Wéber signe une biographie romancée de Gerda Taro injustement tombée dans l’oubli, et tombée au champ d’honneur selon la formule, alors qu’elle couvrait la guerre d’Espagne avec son appareil photo. A 26 ans, celle qui connaissait le tout-Paris littéraire meurt dans des conditions troubles.

Olivier Weber est écrivain, grand reporter, correspondant de guerre, ses écrits ont été couronnés par de nombreux prix, prix Albert Londres, prix Pierre Loti dernièrement ou encore le prix Joseph-Kessel, dont il est maintenant président. L’Ukraine malheureusement, mais aussi la Syrie, plusieurs pays d’Afrique, on a besoin encore d’aller risquer sa vie pour couvrir les guerres… Son livre est intitulé « roman », pourtant particulièrement documenté. Le choix d’une « fiction » pour mieux raconter.

Le Central, de Mikael Corre, collection Bayard-récits.

Mikael Corre est journaliste au journal La Croix, écrit plus particulièrement dans La Croix l’Hebdo et publie sous forme de récit la longue enquête effectuée pendant une année passée au commissariat de Roubaix, dans le Nord. Des policiers endeuillés il y a quelques semaines par la mort de trois d’entre eux percutés par la véhicule d’une personne sous l’emprise de l’alcool et de la drogue.

Mikael Corre est grand reporter au quotidien La Croix, il a choisi de réaliser des formats longs pour de longues enquêtes. Et cela devient même un livre avec « Le Central », un récit qui s’appuie sur son article.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don