Accueil
Daniel Humair : le portrait musical du "peintre sonore"
Partager

Daniel Humair : le portrait musical du "peintre sonore"

RCF Lorraine Nancy, le 2 août 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
Jazz Time Daniel HUMAIR, le peintre sonore (1ère partie)

Daniel Humair est venu au festival Vand'Jazz le 21 mai dernier, dans le cadre d'un partenariat entre Vandoeuvre et Villers-lès-Nancy. 

Ses premières expériences auraient pu être un rendez-vous manqué avec la musique. Mais à force de travail, Daniel Humair est devenu sensible aux sonorités. Celui qui "arrive par la porte par laquelle on ne pense pas qu'[il] va arriver" est devenu amoureux du jazz et de la batterie, il est aujourd'hui un des plus grands batteurs de la jazz de la planète.

 

Peinture de Daniel Humair, un des plus grands batteurs de jazz. ©RCF54 Peinture de Daniel Humair, un des plus grands batteurs de jazz. ©RCF54

Tombé amoureux du jazz et de la batterie, Daniel Humair est devenu bon musicien à force de travail. Gérard Jacquemin nous apprend qu’enfant, Daniel Humair s’est essayé à divers instruments, sans succès. 

 

Les premières années du batteur

 

Il quitte Genève, sa ville natale, à l’âge de 18 ans. Passé par la Suède, il rencontre des artistes de renom à Paris : Don Bayas, Guy Lafitte, Oscar Pettiford… En 1959, à tout juste 20 ans, il enregistre au Club Saint Germain avec l’orchestre de Barney Wilen. Cet ancien club de jazz, installé dans la cave d’un immeuble, a accueilli les plus grands du jazz français et de nombreux artistes internationaux. 

 

Daniel Humair forme son premier trio avec Martial Solal et Guy Pedersen, respectivement pianiste et contrebassiste. L’artiste y découvre le choc des tempos. Si la formation dure de 1959 à 1964, la carrière du jeune Daniel Humair est définitivement lancée. Lorsque Martial Solal se dirige vers les États-Unis, Guy Pederson et Daniel Humair rejoignent un groupe de renom : The Swingle Singers.  Les années 60 de Daniel Humair marquent aussi la création du trio HUM, Humair Urtreger Michelot, avec le pianiste René Urtreger et Pierre Michelot à la contrebasse. 

Daniel Humair, 84 ans, est venu dans nos studios à l'occasion du festival Vand'Jazz en mai dernier. ©RCF 54 Daniel Humair, 84 ans, est venu dans nos studios à l'occasion du festival Vand'Jazz en mai dernier. ©RCF 54

Un peintre sonore à découvrir en deux épisodes sur RCF

 

Le virtuose est aussi un peintre reconnu. Tête d'affiche du festival Vand'Jazz cette année, Daniel Humair a donné un concert le 21 mai à Villers-lès-Nancy... mais a aussi exposé ses oeuvres à Vandoeuvre. Il en témoignait d'ailleurs à notre micro.

“Il n’y a pas de frontière de style”, dit-il, passant du crayon au pinceau, de la musique à la peinture, admirant aussi les œuvres d’autres artistes. 

 

Le portrait musical du “peintre sonore” se poursuit dans notre épisode du 11 août. Rendez-vous est donné jeudi prochain, 11h, 93.7 / 101.4 FM

Affiche de Daniel Humair en train de peindre, avec sa batterie à côté de lui. ©RCF54 Affiche de Daniel Humair en train de peindre, avec sa batterie à côté de lui. ©RCF54
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don