Accueil
Avec la BD Grand silence, inventer un nouveau récit sur les violences sexuelles

Avec la BD Grand silence, inventer un nouveau récit sur les violences sexuelles

Un article rédigé par Stéphanie Gallet - RCF, le 30 mars 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
La BD de la semaine Grand silence : un conte pour évoquer les violences sexuelles sur les enfants

Dans une île imaginaire, une usine absorbe les cris des enfants en souffrance. Un conte pour raconter le déni autour des violences sexuelles commises sur les enfants. Un très bel album, au graphisme très doux, très pudique signé Théa Rojzman et Sandrine Revel et publié chez Glénat.

Il vient d’obtenir le prix des lycéen au dernier festival d'Angoulême

 

Grand silence Grand silence

Grand Silence de Théa Rojzman illustré par Sandrine Revel est un album important. Avec Grand Silence, Théa Rojzman se demande comment raconter les violences sexuelles subies par les enfants sans repousser le lecteur. Parce que nous dit-elle ces histoires sont bouleversantes mais l’horreur dont elles témoignent tient le lecteur à distance en provoquant gêne et malaise.

Théa Rojzman choisit donc  la forme du conte. 

 

L’histoire d’une usine qui absorbe les cris des enfants en souffrance et rend leur appels à l’aide inaudibles. Une parabole sur les mécanismes du déni et sur les stratégies inconscientes mises en place par les petites victimes pour se protéger.

L’histoire de Maria une institutrice qui dans son enfance a été abusée par son père. Ce traumatisme invisible  la rend particulièrement sensible à la détresse de ces enfants et  lui permet de deviner ceux qui sont maltraités…

 

Grand Silence, ce conte de Théa Rojzman a été illustré par Sandrine Revel et la force de ce roman graphique doit énormément à ses dessins. Des dessins très doux, extrêmement pudiques presque poétique pour raconter l’insoutenable, libérer la parole de victimes et surtout ouvrir les yeux des adultes. 

 

Il y a vraiment urgence à renverser Grand silence.

En France, chaque année, plus de 130 000 filles et 3500 garçons subissent des viols ou des tentatives de viols, la plupart du temps dans un cadre familial.

1 français sur 10 déclare avoir été victime d’inceste.

 

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don