Accueil
Au cinéma cette semaine : le film "L'envol", un petit bijou
Partager

Au cinéma cette semaine : le film "L'envol", un petit bijou

Un article rédigé par Valérie de Marnhac - RCF, le 11 janvier 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
La Chronique Cinéma Au cinéma cette semaine : "L'envol" et la sélection de Croire au cinéma 2023

Ce mercredi sort en salles le film "L'Envol", de Pietro Marcello, un petit bijou ! Et c'est aujourd'hui aussi qu'est annoncée la liste des films en sélection pour le prix Croire au cinéma 2023.

Affiche de "L'envol" de Pietro Marcello Affiche de "L'envol" de Pietro Marcello

 

"L'envol", de Pietro Marcello

 

C’est un petit bijou ! On est entre le conte naturaliste et le film d’histoire, on part de la boue des tranchées de 14-18 pour arriver à un univers merveilleux à la limite du réel. C’est d’une poésie et d’une beauté folles. C’est un hymne à l’art-qui-libère, que ce soit la sculpture, le chant ou la poésie. 

 

"L'envol" est adapté d’un roman russe d’Alexandre Grine. Pietro Marcello aime la littérature et l’histoire, il avait déjà adapté très librement en 2019 le roman de Jack London, "Martin Eden", qu’il avait transposé dans l’Italie du Sud. Avec "L'envol", il nous emmène dans le nord de la France, à la fin de la Première Guerre mondiale. Raphaël, un paysan rustre rentre chez lui en 1918 et fait la connaissance de sa fille Juliette née pendant la guerre, dont la jeune mère Marie est morte

 

 

Une histoire sur 20 ans où Juliette est joué par quatre actrices successives

 

On la voit grandir entre ce père très aimant, sa nourrice (jouée par Noémie Lvovsky) et une famille de forgerons. Ils vivent en marge du village dont ils sont exclus à la suite d’un crime que je vous laisserai découvrir. Mais Raphaël a un don, "de l’or dans les mains". Il travaille magnifiquement le bois. Et Juliette a une capacité à rêver qui transforme le film en une fable enchantée. Avec un jeune aventurier joué par Louis Garrel (encore lui) et Yolande Moreau, en magicienne un peu sorcière. 

 

Le réalisateur a aussi utilisé des images d’archives dans le film. Plutôt que des décors sophistiqués, pour ancrer son film dans l’histoire, il a utilisé des images d’époque. Il y a des extraits de films d’actualités et même une séquence tirée d’un film de Duvivier. Et par d’autres aspects, le récit est très moderne, un parcours d’émancipation féminine avec des résonances avec #MeToo. C’est Juliette Jouan qui joue le rôle principal. C’est LA révélation du film. C’est sa première expérience au cinéma, c’est une jeune chanteuse et musicienne de Caen. Elle prête sa voix à des scènes chantées très gracieuses, à la Jacques Demy. C’est un conte à la fois musical et terrien, féministe et doux, et qui se termine par un magnifique poème de Louise Michel, "L’Hirondelle".

 

Prix Croire au cinéma : l'annonce de la sélection

 

Aujourd’hui c’est aussi l’annonce des films sélectionnés pour recevoir le prix Croire au cinéma 2023, dont RCF est partenaire. C’est la troisième édition de ce prix, créé par l’association Signis pour distinguer des films porteurs de valeurs humaines et spirituelles, comme des valeurs de paix, de justice ou de pardon.

 

Huit films sortis en salles l’année dernière ont été sélectionnés (films de fiction, documentaire ou film d’animation), et le lauréat sera annoncé par le Jury à la fin du mois de janvier. On peut retrouver la liste des films nommés sur le site internet de Signis ou le site croireaucinema.fr. Certains films sont encore à l’affiche et d’autres déjà sortis en VOD ou DVD pour les plus anciens.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don