Accueil
Anatomie d'une chute : La Maurienne s'exporte à Hollywood !
Partager

Anatomie d'une chute : La Maurienne s'exporte à Hollywood !

Un article rédigé par Violaine Rey - RCF Haute-Savoie, le 10 janvier 2024  -  Modifié le 10 janvier 2024
Journal Local · RCF Savoie Mont-Blanc Edition du mercredi 10 janvier 2024 à 08h01

Au printemps de 2022, les équipes de la réalisatrice Justine Triet posaient leurs bagages, pour de longues semaines, dans la commune de Villarembert. Quelques mois plus tard, “Anatomie d’une chute” sort dans les salles obscures et rafle toutes les récompenses sur son passage, projetant le village mauriennais sur le devant de la scène !
 

C'est sur la commune de Villarembert que Justine Triet a trouvé le chalet qui accueille le huit-clos de son film © Wikipédia C'est sur la commune de Villarembert que Justine Triet a trouvé le chalet qui accueille le huit-clos de son film © Wikipédia

Des récompenses en cascade

 

Rapidement, le drame policier séduit. Présenté dans la sélection officielle du festival de Cannes en 2023, il obtient la palme d’or avant de devenir, en janvier 2024, le premier film français à remporter le Golden Globes du meilleur scénario et décroche également celui du meilleur film en langue étrangère.

Deux récompenses hollywoodiennes font le bonheur du maire de la commune de Villarembert où s’est tournée une partie du long-métrage. “C’est une immense fierté” commence Patrice Fontaine. “Et je dirais même que l’aventure continue puisqu’il y a d’autres prix qui attendent le film”.
L’élu, qui avoue avoir particulièrement apprécié le film, est le premier supporter de la réalisatrice Justine Triet. “Tout s’est très bien passé lors du tournage, c’était une grande première pour nous, mais les équipes ont été super !”

De vraies retombées pour le village

 

L'ascension rapide et les multiples récompenses laissent aujourd’hui penser qu’“Anatomie d’une chute” fera partie de ces œuvres dont les décors se transforment peu à peu en lieu de pèlerinage pour les cinéphiles. “On a déjà vu les retombées cet été” avoue Patrice Fontaine. “A la sortie au cinéma et suite aux projections que nous avions nous-même organisées, les gens s'arrêtaient pour demander où avait été tourné le film et comment ça s’était passé !”.
Une ferveur qui a encore pris davantage d’ampleur cet hiver, constate l’élu. “Maintenant, on m’arrête dans la rue pour me féliciter pour les récompenses” rit-il. “Un peu comme si on faisait partie du film !”

 

Direction les oscars ?
Si la commission du CNC a préféré “La passion de Dodin Bouffant” à “Anatomie d’une chute” pour représenter la France à l’Oscar du meilleur film en langue étrangère, Justine Triet peut encore rêver grand. Son film peut encore être nommé pour l'Oscar de la meilleure actrice, du meilleur scénario original, voire de créer la surprise dans la catégorie meilleur film. Les nommés seront révélés le 23 janvier, la cérémonie se tiendra en mars prochain à Hollywood.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don