Accueil
Ali Amrane : pour les harkis, devoir de mémoire
Partager

Ali Amrane : pour les harkis, devoir de mémoire

Un article rédigé par Denis Jaubert - RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
En mars 2017 était inaugurée dans les Alpes-Maritimes une plaque en hommage aux harkis, ces combattants pour la France pendant la guerre d'Algérie. Nous en parlons avec Ali Amrane.
 CC-BY-SA-4.0 - Aussie Oc - Cérémonie d'hommage aux harkis à Toulon CC-BY-SA-4.0 - Aussie Oc - Cérémonie d'hommage aux harkis à Toulon

des camps de harkis en france

Ali Amrane s'est installé avec sa famille dans les Alpes-Maritimes dans les années 60, il se sont établis avec d'autre harkis dans le hameau de Timgad, à côté du village de Mouans-Sartoux. L'Office National des Forêts cherchait de la main d'oeuvre à cette époque. 

Les harkis "n'avaient pas de contacts avec les jeunes français". La communauté des harkis disposaient de tous les services sur place, et n'avaient pas forcément accès au centre-ville, qui était à trois kilomètres. A partir de 20 heures, personne n'entrait ou ne sortait "sans l'autorisation du chef de camp."

Le camp a été fermé en 1986. Ali Amrane y aura tout de même passé vingt ans. Il a pu "voler de ses propres ailes" et s'intégrer notamment grâce à l'école et au club de football du village, qui ont permis de compenser "l'isolement" et "l'oubli de l'administration française".

 

Une mémoire oubliée

"On a eu un parcours atypique en tant que fils de harkis". Ali Amrane estime aussi qu'il a pour rôle de faire passer cette mémoire, aux autres citoyens et à leurs enfants. François Hollande avait reconnu en 2016 l'abandon et le massacre des harkis. La plaque commémorative dans le hameau de Timgad est un "complément" à la mémoire des harkis. 

Les harkis réclament aujourd'hui des compensations financières. Lors de la campagne présidentielle, le collectif des associations de harkis avait demandé à chaque candidat de préparer un projet de loi qui va dans ce sens, surtout pour les plus anciens d'entre eux. Il y avait cinq hameaux de ce type dans le département des Alpes-Maritimes.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don