Accueil
​A Trélazé, un hommage de 24 mètres de haut à la mémoire des ouvriers
Partager

​A Trélazé, un hommage de 24 mètres de haut à la mémoire des ouvriers

Un article rédigé par Philippine Bureau - RCF Anjou,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Recréer une cheminée contemporaine sur le site d’une ancienne manufacture d’allumettes. C’est le projet d’une association de Trélazé pour rendre hommage au passé ouvrier de la ville.

Le projet concerne l’édification d’une cheminée, une construction qui « fera 24 mètres de haut et sera reliée à une ancienne cheminée de 8 mètres par un voile de béton, détaille Pascal Reysset, le président de l’association Les Amis des allumettes. Cela nécessite 80 000 briques. » L'association a fait appel à l'artiste Raphaël Zarka. « Il a souhaité recréer une structure de briques sur mesure qui va permettre d'avoir une ouverture sur le ciel, explique le président. C’est donc un lieu tout à fait exceptionnel, unique en France. »

Un appel aux dons 

Pascal Reysset souligne que « c’est une œuvre complexe à réaliser qui coûte plus de 500 000 euros ». Il appelle donc les Angevins à un « financement participatif » via la plate-forme KissKissBankBank.
L’ancienne manufacture a déjà obtenu le soutien financier des collectivités locales, mais aussi de nombreux autres acteurs comme le ministère de la Culture ou la Fondation de France. 

Un hommage au passé ouvrier du site 

A l’origine du projet, Les Amis des allumettes rassemble plusieurs associations dont celle des anciens ouvriers et ouvrières de la manufacture.  Si le site accueillait historiquement des centaines d’ouvriers pour la fabrication d’allumettes, la manufacture est fermée depuis 40 ans. Les anciens ouvriers veulent donc « témoigner de la beauté de ce lieu » à travers ce projet de cheminée. Pascal Reysset souligne ainsi l’importance « de rendre hommage à tout ce travail et ce savoir-faire. » 

Un lieu festif 

La réhabilitation du site vise à la création d’un village urbain qui permettra d’accueillir 350 logements et 800 habitants. « Le projet va permettre au village urbain d’avoir un lieu pour les fêtes culturelles, pour la fête de la musique, pour le théâtre et les rencontres, se réjouit Pascal Reysset. Cet aspect festif nous paraît important en mémoire à tout ce qui s’est passé dans la manufacture. » 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don