Wahiba et Charlotte, des vies changées par la cuisine

Amaury Guillem - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 01/09/2021 à 10:20
 -  Modifié le 01/09/2021 à 10:23
Marseille
Écouter
Wahiba et Charlotte : des vies changées par la cuisine

Wahiba a 39 ans. Charlotte, 45 ans. Une passion commune, la cuisine. Mais elles n'auraient jamais dû se croiser. La première, arrivée d'Algérie, sans savoir lire ou écrire et avec une vie cabossée. La seconde, ancienne danseuse professionnelle et cheffe cuistot aux Grandes Tables de la Criée. Mais la rencontre a eu lieu. Un coup de foudre plein d'épices, d'étoiles et de femmes.

Les participantes au programme Des étoiles et des femmes Les participantes au programme Des étoiles et des femmes

C'est par le programme Des Etoiles et des femmes qu'elles se sont rencontrées. Pourtant, quand Wahiba a postulé, les inscriptions étaient closes. Elle a tenté, jouant sa dernière carte : "J'avais toujours échoué jusque-là, je n'avais réussi aucun examen. Je me suis dit que j'essayais et que si une fois de plus ça ne marchait pas, je laissais tomber la cuisine, mon rêve." Miracle ou hasard, Wahiba a été prise. C'est là qu'elle a rencontré Charlotte : "On n'a pas accroché tout de suite, j'avais peur, confie Wahiba, la voix chargée d'émotion, mais Charlotte ne m'a pas jugé, elle m'a accepté telle que j'étais et ça a guéri les blessures du passé." Charlotte a su voir la passion qui brûlait en Wahiba : "La cuisine, c'est un métier de passion. Wahiba avait le geste, il fallait qu'elle prenne confiance en elle. Cette force qu'elle, c'est un truc de dingue. Avec tout ce qu'elle a vécu, je n'aurais pas tenu et pourtant je suis robuste !"

 

Entre Wahiba et Charlotte, une amitié de travail, solide, exigeante, s'est tissée. Elle a apporté à l'une et à l'autre beaucoup plus qu'elles ne l'avaient imaginé au début, en acceptant de participer à cette formation en cuisine proposée par le programme Des Etoiles et des femmes. Elles en témoignent ici dans les rires et les larmes. Comme Wahiba, 260 femmes isolées socialement sont entrées en formation en cuisine depuis 2015 et 70% d'entre elles ont décroché un emploi. "L'autre jour, ma fille m'a dit "A l'école, je ne vais plus dire que tu n'as pas de travail, je peux dire que tu es chef en cuisine." confie Wahiba. Et elle a pleuré".

Cet article vous a plu ?