Accueil
Portraits d’artiste, à la rencontre de Lucio Fanti
Partager

Portraits d’artiste, à la rencontre de Lucio Fanti

Un article rédigé par Roberte MAURON-BILLOT - RCF Vaucluse, le 8 février 2021  -  Modifié le 27 février 2024
Lucarne Portraits d’artiste, à la rencontre de Lucio Fanti
« Lucio Fanti joue avec les clichés, non pour s’en jouer, mais pour les faire voir à nu. Il n’y a que les rois nus qui règnent ».Louis Althusser « (…) Dans le travail de Fanti, la peinture existe comme support de la poésie : elle ignore l’épaisseur, l’allusion, le « suivez mon regard », le bavardage, elle échappe aux commentaires qui peuvent tuer, notamment d’ennui. (…)» Bernard Chapuis, extrait de la monographie Lucio Fanti, Peinture et Théâtre, Thalia Edition, Paris, 2011
podcast image par défaut

                                                                            Portrait d'artiste : entretien avec Lucio Fanti,

           Né à Bologne en 1945, Lucio Fanti s'installe à Paris en 1965. Il est rattaché à la Jeune Peinture puis au groupe de la « Figuration narrative » réuni par le critique Gérald Gassiot-Talabot.
         Marqué depuis l'enfance par la Russie soviétique, Lucio Fanti commence par peindre ironiquement les images iconiques du régime pour en dénoncer l'hypocrisie.

        Débute ensuite un travail plus intime avec des oeuvres dédiées à la figure tragique de Maïakovski.

       La nature, toujours présente dans ses tableaux, prendra de plus en plus d'importance et finira par devenir le sujet central de la série des Vignes et aujourd'hui de celle des Raisins.

       Le sens de l'oeuvre de Lucio Fanti est bien résumé par ce qu'écrivait Italo Calvino à son sujet en 1980 : « la poésie s'efforce de jeter un pont entre l'Histoire et la nature, un pont fragile ».
      Parallèlement, depuis 1973, Lucio Fanti a réalisé une trentaine de décors de théâtre et d’opéra pour des metteurs en scène européens, dont Jean-Pierre Vincent, Jean Jourdheuil, Ermanno Olmi, Klaus Michael Grüber, Bernard Sobel, Luc Bondy et Peter Stein. On les verra à Paris, à Berlin, à Bruxelles, à Salzbourg, Lyon, Cardiff, Barcelone, Bergame et Londres.
    En 1986, il obtient le Laurence Olivier Award du meilleur décor de l’année en Grande-Bretagne.

     Une exposition rétrospective a été organisée par le Musée Estrine à Saint-Rémy-de-Provence en 2011.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Lucarne
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Lucarne

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don