Océane Mangeot, luthier à Aix-les-Bains

RCF, le 25/07/2017 à 05:22
 -  Modifié le 25/07/2017 à 14:29
Océane Mangeot a trente ans. Elle est luthier, à Aix-les-Bains, où elle s'est installée depuis deux ans.

Installée depuis deux ans à Aix-les-Bains, en Savoie, Océane Mangeot, 30 ans, s'est formée à l’école internationale de lutherie de Crémone en Italie, et par des expérience aussi en Suisse, fière de perpétuer aujourd'hui dans son atelier une tradition ancestrale, réparant ou fabriquant violons,altos, et violoncelles.
 

Une formation de quatre ans

Un beau métier, un vieux métier que l’on peut pourtant pratique jeune. Océane Mangeot n’a que trente ans. "C’est venu naturellement quand j’ai commencé à réfléchir au métier que je voulais vraiment faire. Je me suis renseigné auprès d’un luthier qui m’a indiqué le nom d’une école. Tout est allé très vite" explique-t-elle.

Enfant, elle était déjà intéressée par les instruments. Elle jouait de la guitare. Océane Mangeot passait plus de temps à la nettoyer plutôt qu’à s’exercer. Elle entama par la suite des études de géographie qu’elle abandonna au profit de la lutherie. "Je suis partie faire l’école de lutherie à Crémone en Italie. Je suis restée quatre ans à l’école" ajoute-t-elle.

Un métier de précision

C’est un métier qui selon Océane Mangeot, demande une formation continue. "Je me suis formée auprès de plusieurs luthiers, en France, en Suisse et en Italie. Ce qui m’a permis d’acquérir l’expérience nécessaire avant de m’installer" précise-t-elle. Elle explique que c’est un métier qui demande à la fois beaucoup de précision, beaucoup de patience, du savoir-faire, un sens artistique et l’oreille musicale.

"J’ai eu l’occasion de travailler en Suisse. J’ai pris de l’expérience là-bas. Ensuite j’ai voulu ouvrir mon propre atelier en Savoie. Je voyage beaucoup également, pour présenter des instruments à des musiciens, pour prendre des instruments à restaurer. Je continue toujours à me former en faisant des stages" conclut-elle.
 

Cet article vous a plu ?