Accueil
Notre-Dame de Paris : "le chantier va bon train"
Partager

Notre-Dame de Paris : "le chantier va bon train"

Un article rédigé par Antoine Bellier - RCF,  -  Modifié le 18 septembre 2020
L'Invité de la Matinale Notre-Dame de Paris : "le chantier va bon train"
Malgré l'incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, faire vivre la cathédrale auprès des fidèles et des visiteurs est essentiel. Le point avec le Père Gilles Drouin.
Clara Gabillet- RCF- Le Père Gilles Drouin souhaite créer un espace d'initiation à l'histoire à l'extérieur de la cathédrale. Clara Gabillet- RCF- Le Père Gilles Drouin souhaite créer un espace d'initiation à l'histoire à l'extérieur de la cathédrale.

Les Journées Européennes du patrimoine vont débuter ce week-end. Et s’il y a un monument qui ne pourra pas être visité, au grand dam de nombreux visiteurs, c’est Notre-Dame de Paris. La cathédrale fait toujours l’objet d’un chantier de restauration. Le Père Gilles Drouin, directeur de l'Institut supérieur de Liturgie de la Catho de Paris et membre du conseil scientifique chargé de la conservation et restauration de la cathédrale, est confiant et impatient qu’elle retrouve sa vocation cultuelle. 

Où en est le chantier ? 

Après l’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris en avril 2019, le chantier de restauration avait été bousculé par la pollution au plomb engendrée par les flammes, puis par l’épidémie de Covid-19. Le Père Gilles Drouin se veut rassurant : "l'échafaudage baisse tous les jours. On est toujours dans cette phase de consolidation qui se poursuit positivement. Les architectes nous disent que les voûtes vont tenir. Le chantier va bon train".

Il espère aussi que la cathédrale sera restaurée à l’identique. C’est ce qui est prévu. "L’édifice actuel a subi des transformations incroyables depuis le XIIè siècle car elles ont respecté une cohérence. On doit s’inscrire dans cette histoire. Il faut y aller avec humilité et résolution", affirme le Père Gilles Drouin.

Un édifice accessible à tous

Notre-Dame, fermée depuis plus d’un an, est un édifice qui manque à ses fidèles mais aussi à ses visiteurs, qui sont 12 millions chaque année. Le Père Gilles Drouin veut faire de l’accueil de ces personnes une priorité. "La cathédrale est intégralement catholique donc ouverte à tous. C’est un des rares bâtiments où l’on ne vous demande rien avant de rentrer", explique Gilles Drouin avant d’ajouter : "nous nous refusons de distinguer visiteurs et fidèles". De ce fait, la gratuité pour accéder à la cathédrale doit être pérennisée. Le Père Gilles Drouin entend rendre accessible les messes à tout un chacun. 

Et pour prolonger cette volonté de continuer à faire vivre Notre-Dame pour les visiteurs, "nous plaidons pour qu’à l’extérieur de la cathédrale, on ait un espace d’initiation à l'histoire mais aussi un espace d’initiation à la façade, qui est un grand livre de pierre", explique le Père Gilles Drouin.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don