Accueil
Comment faire vivre les médias locaux ?
Partager

Comment faire vivre les médias locaux ?

Un article rédigé par Nina Pavan - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 19 novembre 2021  -  Modifié le 27 février 2024
Dialogue RCF : Emission Spéciale Le Ravi : faire vivres les médias locaux pas pareils

Nous retrouvons nos confrères du mensuel satirique Le Ravi, qui fête ses 18 ans d'existence et signe son 200e numéro ! Les médias locaux, et surtout les médias qui comptent sur leurs lecteurs et auditeurs pour continuer à vivre, proposent des lignes éditoriales originales mais sont plus fragiles économiquement. Dialogue RCF et Le Ravi partagent cette réalité. Alors, pourquoi choisir de financer directement les médias que l'on consomme ? On en discute avec Sébastien Boistel.

Sébastien Boistel dans les studios de Dialogue RCF à Marseille - Robert Poulain Sébastien Boistel dans les studios de Dialogue RCF à Marseille - Robert Poulain

Ne pas être comme les autres. C'est la force des médias qui proposent une ligne éditoriale forte, mais c'est aussi leur fragilité parfois. 

Avec ses dessins de presse acérés, ses plumes satiriques et sa ligne éditoriale d'investigation, Le Ravi a de quoi s'attirer quelques foudres, mais aussi satisfaire des lecteurs à la recherche d'une couverture médiatique pas pareille. De son côté Dialogue RCF avec son slogan la Joie se partage affiche une volonté une lecture unique de l'actualité, des initiatives locales et de la société en général. 

Les médias, sondage après sondage, se confrontent à un manque criant de confiance de la part du public. Qu'ils soient publics ou privés, les médias se débattent avec cette réalité difficile, les lecteurs, les auditeurs et les téléspectateurs ne les croient pas vraiment indépendants ni franchement "objectifs".

Ceux qui s'en sortent un peu mieux ? Les médias locaux. Proches des gens dans leur traitement de l'actualité, les médias locaux sont plus appréciés par le public. Une confiance réconfortante pour les journalistes qui font vivre cette presse locale, mais aussi une grande responsabilité. 

C'est vrai qu'il y a une habitude à la gratuité de l'information sur internet, mais on a quand même affaire à des gens qui se rendent compte que lorsque des journalistes peuvent se permettre des pas de côtés, le traitement de l'information n'est pas le même. 

Des médias indépendants, un public qui s'engage

Chaque année la même problématique se pose : sans les auditeurs, sans les lecteurs, on ne peut pas continuer.

Nous avons joué cartes sur table avec nos lecteurs : 500 abonnements ça nous permet de finir l'année, mais guère plus. Ce n'est pas un secret de polichinelle de dire que la fin de l'année 2021 va être rock'n'roll, confie Sébastien Boistel. 

Comme le Ravi qui, parfois d'un mois sur l'autre, se demande si l'aventure va continuer, Dialogue RCF chaque année se démène pour boucler le budget. Et c'est grâce au bouche-à-oreille, grâce aux collaborations, et grâce à la générosité de leurs publics que Le Ravi et Dialogue RCF poursuivent leur projet médiatique, unique en leur genre. 

Retrouvez le Ravi en kiosque dans toute la région PACA, mais aussi sur internet.

Dans leur 200e numéro vous trouverez des entretiens exclusifs avec des représentants des médias comme Philippe Pujol, Daniel Penac ou le directeur du Canard Enchaîné, mais aussi des acteurs d'entreprises pas pareil comme Scop-Ti, producteur du thé engagé 1336 ! Et bien sûr des enquêtes de terrain comme l'appétit de Xavier Niel pour les médias en PACA, ou un projet de construction à la Seyne-sur-Mer. 

Et vous pouvez également soutenir Dialogue RCF dans sa mission de radio chrétienne en Provence, et découvrir toutes ses émissions locales

 

le ravi

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don