Accueil
Agriculteur: un métier d'avenir?
Partager

Agriculteur: un métier d'avenir?

RCF, le 10 août 2020  -  Modifié le 27 février 2024
Est-ce bien raisonnable de devenir paysan quand le secteur est en crise? Pourtant certains se sont lancés comme Sandrine Boireau, qui partage et défend les valeurs de l'agriculture paysanne.
RCF - Sandrine Boireau, agricultrice dans le Rhône RCF - Sandrine Boireau, agricultrice dans le Rhône

Est-ce bien raisonnable de choisir le métier de paysan alors que le monde agricole traverse une grave crise aux multiples facettes ? Qu’est-ce qui fait rêver ceux qui se lancent ? Qu’attendent-ils de la société et des politiques pour pouvoir continuer à exercer dans de bonnes conditions leur métier ? Que souhaitent-il apporter à notre société en transition et comment peuvent-ils être des porteurs de solutions face à l’urgence écologique, eux que l’on considère souvent comme des pollueurs et des destructeurs de la nature ? Autant de question posées à Sandrine Boireau, qui est venue apporter ses réponses, tirées de sa propre expérience.

 

devenir paysan : choisir un modèle d'agriculture

À l'heure où est enregistrée l'émission, le salon de l'Agriculture bat son plein à Paris. Cette "grand-messe de l'agriculture industrielle" défend "un modèle" dans lequel Sandrine Boireau "ne se reconnaît pas forcément". Avec son compagnon, elle a fait le choix de produire des légumes bio et des plantes aromatiques sur leur ferme baptisée Serpette & Serfouette, située sur la commune de Chaussan dans le Rhône. Leurs deux hectares de terrain ne nécessitent pas de drone ni de technologie pour surveiller ses parcelles, et de toute façon "ce n'est pas comme ça que je conçois mon métier à l'avenir", témoigne l'agricultrice.

 

L'agriculture paysanne

Selon le modèle que l'on choisit, le métier d'agriculteur varie du tout au tout. Samuel et Sandrine partagent les valeurs de l'agriculture paysanne, que défend le syndicat Confédération paysanne : c'est-à-dire, pêle-mêle, travailler dans des fermes plus petites mais plus nombreuses, favoriser l'autonomie de la ferme vis-à-vis de ses fournisseurs et de ses clients, ne pas viser l'agrandissement à outrance, veiller à rester ancré sur le territoire en travaillant avec des fournisseurs locaux ou avec des acteurs du circuit court. 

 


LES CHRONIQUES DE COMMUNe Planète

Retrouvez aussi les chroniques de Commune planète : 

 

Émission d'archive diffusée en février 2020

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don