Accueil
Psychologie et christianisme (2/4): Face à l’individualisme

Psychologie et christianisme (2/4): Face à l’individualisme

Un article rédigé par Sophie Lecomte - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 3 novembre 2023  -  Modifié le 3 novembre 2023
Psy et Spi Psychologie et christianisme (2/4) : Face à l’individualisme

Deuxième émission consacrée aux liens entre psychologie et christianisme dans laquelle le Père Jean-François NOEL, curé à Istres et psychanalyste à Aix-en-Provence analyse le déclin du religieux et donne des pistes de réflexion pour réparer la confiance.

®Bananayota sur pixabay.com ®Bananayota sur pixabay.com

Le catholicisme a-t-il encore de l’avenir en France ? C'est le titre du dernier livre de l’historien Guillaume Cuchet.

Qu’est-il arrivé pour qu’on se pose cette question aujourd’hui dans notre pays, la France longtemps considérée comme “la fille aînée de l’Eglise” ? 

Pourtant la réalité est là, celle de l’hémorragie des fidèles, celle de la crise de confiance qui s’est aggravée encore à la suite à la publication de la CIASE en octobre dernier.

Il est souvent reproché à l’Institution de ne pas avoir suffisamment écouté et compris les victimes, l’Eglise qui pourtant devrait être la première à accueillir la souffrance.

Mais derrière la demande d’écoute de ceux qui frappent à la porte des églises, il y a aussi des blessures psychiques.

L’Eglise est-elle suffisamment avertie et formée sur cette question de la souffrance psychologique ? Comment discerner clairement le psychologique et le spirituel ? 

Pour cette deuxième émission, le Père Jean-François NOEL  analyse le déclin du religieux. 

Pour cela, il s'appuie sur  le philosophe Marcel Gauchet qui prédisait déjà, il y a quelques années, que ce déclin allait se muer en difficulté à être soi. 


Quand la religion avait plus d’assise, chacun se sentait reconnu grâce à l’appartenance à un groupe.

Désormais, face au vide laissé par le déclin de la religion, chaque individu est renvoyé à sa propre interrogation.

Des interrogations qui deviennent plus psychologiques que spirituelles.


Le Père Jean-François pense qu’il faut réparer la confiance pour parvenir à davantage de communion, que le discours déployé soit un discours fait pour le bonheur de l’homme.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don