Accueil
Post-confinement (1/2) Comment apaiser un foyer sous haute tension?
Partager

Post-confinement (1/2) Comment apaiser un foyer sous haute tension?

Un article rédigé par Amélie Gazeau - RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Voyage Intérieur Post-confinement 1/2 Comment apaiser un foyer sous haute tension ?

Le confinement a obligé chacun à se replier dans son foyer. Mais la promiscuité a parfois mis les nerfs à rude épreuve et entrainé des dérapages. Renouer le lien devient alors une nécessité.

©Christophe Carré ©Christophe Carré

Le confinement a laissé apparaître les petits travers de chacun. Une ambiance parfois pesante dans les familles qui ont pu expérimenté la promiscuité permanente avec leurs proches.

Pour apaiser les tensions et reprendre une vie "normale" Christophe Carré, conférencier et médiateur, spécialiste des conflits et dysfonctionnements relationnels et auteur de "Aimer sans violence" et "Sortir des conflits" publiés aux éditions Eyrolles nous livre quelques conseils.

 

Le confinement : catalyseur de conflits

 

La période d'enfermement que nous avons tous vécue a cristallisé certains défauts ou attitudes parfois agaçantes voire sources de conflits. L'ambiance globale y est pour beaucoup. "Je crois que tous les types de conflits peuvent apparaître. Dans un contexte de confinement il peut y avoir défaut ou absence de communication, incapacité à exprimer les choses clairement, des malentendus, des interprétations" constate Christophe Carré.

Il y a donc des problèmes de communication mais aussi ce que le spécialiste appelle des "conflits de besoins". En effet, les besoins de l'un peuvent agacer l'autre, notamment en période de confinement. Il évoque aussi les "conflits de rôles" lors desquels nos proches n'ont pas les comportements que nous attendons. Par exemple, un conjoint qui ne respecte pas les mesures de confinement peut être à la source d'un conflit de rôle.

 

 

Les clés de l'amour apaisé

 

"Tous les conflits ne sont pas destructeurs" affirme Christophe Carré, qui propose différents moyens de les apaiser. Afin d'éviter la rupture qui, par ailleurs, dans certaine situation est inévitable, Christophe Carré préconise le dialogue car la violence s'arrête où la parole commence.

 

Identifier et comprendre ce qu'il s'est passé est primordial afin de trouver une solution. Une communication nécessaire donc, qui n'est pas dans le reproche mais dans la construction. "Il faut savoir formuler des demandes qui ne sont pas des exigences" résume-t-il.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don