Accueil
RCF La santé mentale ne prend pas de vacances ! par Sandrine Broutin
Partager

La santé mentale ne prend pas de vacances ! par Sandrine Broutin

Un article rédigé par Sandrine Broutin - RCF, le 5 juillet 2024  -  Modifié le 5 juillet 2024
Folie ordinaire - Agir pour notre santé mentale La santé mentale ne prend pas de vacances ! Par Sandrine Broutin

LA CHRONIQUE DE LA FONDATION FALRET - Pour la dernière chronique “folie ordinaire” sur la santé mentale, avant la pause estivale, Sandrine Broutin propose de revenir sur l'année écoulé. Elle renouvelle son appel à ne rien lâcher et avancer !

L'OMS estime qu’un européen sur quatre rencontre un problème de santé mentale au cours de sa vie. - ©Pexels L'OMS estime qu’un européen sur quatre rencontre un problème de santé mentale au cours de sa vie. - ©Pexels

C’est en effet une étape dans cette année radiophonique et je voulais vous proposer de jeter un œil dans le rétroviseur ! Nous avons abordé de nombreuses facettes de la santé mentale… Nous avons surtout parlé de ceux qui sont concernés, c'est-à-dire de nous tous. Car vous le savez, c’est pour nous un leitmotiv de rappeler que ce sujet nous touche tous. Je rappelle les chiffres de l’Organisation mondiale de la Santé qui estime qu’un européen sur quatre rencontre un problème de santé mentale au cours de sa vie.

Mieux cerner les contours de cette réalité

Effectivement, le sujet est vaste et, souvent au gré des “journées nationales”, nous avons pu vous parler des différents troubles ou handicaps comme la bipolarité, la schizophrénie, les troubles du comportement alimentaire… mais aussi des étapes de vie qui peuvent influer fortement et qui parfois viennent percuter notre santé : la dépression post-partum liée à la maternité, le burn-out, rencontré dans nos milieux professionnels, l’écoanxiété généré par le contexte ambiant. Il ne s’agit pas de dresser une fresque sombre de notre époque ! Il s’agit d’ouvrir les yeux et de regarder avec espoir et lucidité. Car des solutions, des accompagnements, des rétablissements sont possibles !

Une constante dans vos interventions… ne rien lâcher et avancer

Bien sûr, car, nous l’avons dit aussi, nous sommes témoins chaque jour d'énergies mobilisées pour faire connaître le sujet… et pour proposer des solutions. Je pense en particulier au rétablissement et à la réhabilitation qui sont de plus en plus au cœur des pratiques des soignants, des aidants, des institutions… et surtout des personnes concernées ! Remettre la personne au cœur des dispositifs et de son projet de vie est un enjeu crucial pour chacun. Cela concerne le monde professionnel avec des formations internes pour comprendre ce qu’implique l’inclusion. Cela passe par des réflexions sur le logement et un dialogue constant avec les pouvoirs publics. C’est une vraie réflexion globale et… J’ose le mot, “politique” ! Et cela passe aussi par notre regard à chacun, par les mots que nous utilisons… je pense aux formules lues ici ou là dans les médias qui stigmatisent et blessent. En étant plus conscient, nous pouvons chacun réagir et ne plus laisser dire ou écrire cela.

Que peut-on souhaiter pour continuer d’avancer sur le sujet de la santé mentale ? 

Sur la page internet de cette chronique, il y a le lien vers une mobilisation importante pour faire de 2025 l’année où la Santé mentale sera Grande Cause nationale. Beaucoup de signataires, très divers, se sont déjà mobilisés. Il faut bien comprendre que ce label permet notamment une communication importante sur le sujet… Et nous le savons maintenant, une bonne communication est déjà un vrai premier pas ! 

Dans le contexte particulièrement anxiogène dans lequel nous évoluons, en particulier ces dernières semaines… Ce pourrait être une bonne idée d’aller visiter ce site “Santé mentale, Grande cause nationale 2025”, non ? !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Folie ordinaire - Agir pour notre santé mentale

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don