Accueil
En quoi donner peut faire du bien.. ou pas ?
Partager

En quoi donner peut faire du bien.. ou pas ?

Un article rédigé par Catherine Segouffin - RCF, le 21 décembre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
Que d'émotions ! En quoi donner peut faire du bien...ou pas ?

« Plaisir de donner, joie de recevoir ». Vous connaissez la formule. Mais justement, en quoi donner peut nous faire du bien ? Décryptage de Delphine Argenson, coach spécialisée en intelligence émotionnelle.

Pixabay Pixabay

Définition du don de soi

 

Le don de soi serait de se donner complétement en lien avec ses valeurs ou pour une cause qui nous est chère. Une façon de donner un sens fort à notre action. Mais c’est aussi un geste spirituel 
car nous donnons avec le cœur grand ouvert. On est jamais heureux que dans le bonheur qu’on donne. Donner c’est recevoir a dit l’ Abbé Pierre.  

 

Des actions désintéressées

 

C’est le simple geste d’un enfant, qui aide une personne âgée à porter son sac de course. Mais aussi Mère Theresa, qui fait le don d'une vie entière consacrée aux plus pauvres. Ou en période de noël, cela peut être de donner du temps à des personnes seules. Ces exemples nous montrent que nous posons ces actes de façon plutôt désintéressée. Certaines personnes aiment être utiles, car cela leur procure autant de joie qu’aux personnes qu’elles aident. Donner nourrit la confiance et l’estime de soi. Il y a aussi un besoin humain de se sentir exister en donnant. Je donne donc, je suis pour paraphraser le célèbre philosophe René Descartes.

 

Une attitude sociale 

 

Entre êtres humains, nous avons besoins de créer des échanges de dons. C’est ce que nous appelons en analyse transactionnelle : les signes de reconnaissance. Des besoins universels pour vivre, au même titre que boire ou dormir. Ils nous font grandir. Pour Noël, vous offrez un cadeau à un neveu.  Votre intention est juste de faire plaisir sans autre attente. Vous ressentez de la joie face à son bonheur d’ouvrir son présent.

 

Ne pas attendre en retour

 

Certaines personnes, en entreprise, notamment, peuvent rechercher à travers du temps accordé à leur collaborateur de l’admiration, de la reconnaissance de pouvoir ou de compétence. Ce don-là n’est pas sans attente. Si la personne qui donne dans cet optique-là ne reçoit rien en retour, elle va vivre vraisemblablement de la frustration ou de l’inquiétude de ne pas être reconnue. Une sensation qui peut être formateur. 

Si lors d’un échange de cadeau, vous vivez de la frustration parce que vous n’avez pas reçu de marque d’affection, ou que le cadeau reçu ne vous plait pas, il est intéressant de considérer ce sentiment de frustration. Il peut être le reflet d'un besoin de reconnaissance ou d'un besoin d'amour ressenti à ce moment-là. Une prise de conscience qui pourra vous permettre de mieux vous connaitre après cela et de grandir.

 

Un apprentissage


C’est en se reconnectant à soi, en étant dans l’ouverture du cœur que nous accueillons nos émotions autour du don. Et en ce temps de Noël, quelle meilleure période pour pratiquer le don de soi. Christian Bobin, disparu cette année, a dit : On a toujours besoin de répondre à un don par un autre don, non pas pour être quitte, mais pour continuer à donner et recevoir sans fin.


 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don