Accueil
Y a-t-il un plafond de verre pour les femmes dans l'Église catholique?
Partager

Y a-t-il un plafond de verre pour les femmes dans l'Église catholique?

Un article rédigé par Melchior Gormand,Véronique Alzieu - RCF,  -  Modifié le 24 juin 2021
Prenez soin de vous ! Y a-t-il un plafond de verre pour les femmes dans l'Église catholique?
Son annonce a pu surprendre voire choquer les catholiques. En se portant "candidate" à l'archevêché de Lyon, Anne Soupa a voulu ouvrir le débat sur la place des femmes dans l'Église.
podcast image par défaut

VOUS AVEZ LA PAROLE - Pour répondre à vos questions, vous permettre de témoigner ou de proposer des initiatives solidaires, RCF accorde une large place à la libre antenne : chaque matin, du lundi au vendredi, de 9h à 10h, avec PRENEZ SOIN DE VOUS, animée par Melchior Gormand, en direct.
â–º Appelez le 04 72 38 20 23
â–º Écrivez à : prenezsoindevous@rcf.fr
â–º Déposez vous-même votre témoignage audio !

 

Lundi 25 mai, la théologienne Anne Soupa a annoncé par voie de communiqué de presse qu'elle est "candidate à être archevêque de Lyon". Une annonce pour le moins étonnante : si l'on ne peut pas être candidat à un "poste" d'évêque (car selon la tradition de l'Église on est appelé), on le peut encore mois si l'on est laïc et femme ! L'occasion d'aborder la question de la gouvernance dans l'Église et de la place qu'elle accorde aux femmes.
 

faire une place pour les femmes

Une femme pour succéder à Mgr Philippe Barbarin ? "Tout m’autorise à me dire capable de candidater au titre d’évêque, tout me rend légitime. Or, tout me l’interdit." C'est ainsi qu'Anne Soupa a expliqué sa démarche. "Certains diront que ce geste est fou ; mais ce qui est fou, c’est que cela paraisse fou alors que cela ne l’est pas." La bibliste rappelle "qu’être prêtre est une chose, et que gouverner en est une autre". Elle précise que "le pape François a demandé aux théologiens de mieux distinguer prêtrise et gouvernance afin de faire une place pour les femmes".
 

Un "plafond de verre" pour les femmes catholiques

Pourquoi Anne Soupa a-t-elle candidaté ? Est-ce un effet d'annonce, simplement destiné à provoquer ? "C'est une candidature extrêmement sérieuse", soutient la théologienne. Si candidater à un poste d'évêque lui est interdit, elle "rappelle que le droit canon est écrit par des hommes uniquement et pour des hommes : il y a là quelque chose d'extrêmement choquant !" La bibliste, qui défend la "cause de toutes les femmes" parle d'un "plafond de verre dans leur existence de catholique". "Notre Église peine à prendre des décisions fortes en matière de gouvernance et de place des femmes, ma candidature est une manière d'ouvrir le débat et de faire prendre conscience aux femmes qu'elles n'ont pas à être en retrait."
 

pourquoi le diocèse de Lyon ?

Comme le rappelle théologienne Aude Corvaisier, déléguée épiscopale à la Pastorale de la santé pour le diocèse de Lyon, après l'affaire Preynat et la démission du cardinal Barbarin, le diocèse "vient de vivre quatre ans difficiles". "On aspire à sortir de sous les projecteurs pour pouvoir avancer dans la gouvernance et accueillir un nouvel évêque dans un esprit d'apaisement et de paix." La responsable de la Pastorale de la santé se dit "sensible à la question de la place des femmes dans l'Église" ; elle a sous sa responsabilité une dizaine de prêtres, quelque 30 salariés et une cinquantaine de bénévoles.

Si Anne Soupa considère le cas de Lyon "emblématique", la place des femmes se pose pour elle également dans de nombreux diocèses, en France et à l'étranger.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don