Accueil
"Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom. Mais pas un.." (Lc 21, 12-19)
Partager

"Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom. Mais pas un.." (Lc 21, 12-19)

RCF,  -  Modifié le 25 novembre 2020
Prière du matin "Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom. Mais pas un.." (Lc 21, 12-19)
"Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu" Méditation de l'évangile (Lc 21, 12-19) par le père Emmanuel PIC Chant final: "Le Seigneur est ma lumière et mon salut" par la chorale CELEBRATIO
michal-bielejewski-UNSPLASH michal-bielejewski-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
    « On portera la main sur vous et l’on vous persécutera ;
on vous livrera aux synagogues et aux prisons,
on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs,
à cause de mon nom.
    Cela vous amènera à rendre témoignage.
    Mettez-vous donc dans l’esprit
que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense.
    C’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse
à laquelle tous vos adversaires
ne pourront ni résister ni s’opposer.
    Vous serez livrés même par vos parents,
vos frères, votre famille et vos amis,
et ils feront mettre à mort certains d’entre vous.
    Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom.
    Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu.
    C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. »
 
Source : AELF

Méditation Père Emmanuel Pic

Ce qu’on attend d’un baptisé, c’est qu’il témoigne du Christ, c’est-à-dire qu’il y ait un minimum de cohérence entre sa vie et ses convictions. C’est d’abord une question de comportement.

Mais le témoignage de la vie quotidienne ne suffit pas. Il faut savoir dire sa foi de manière explicite. Témoigner, c’est aussi parler de Dieu. Et c’est là que les problèmes commencent.

  • D’abord, Dieu est souvent mal accueilli. Il y a les moqueries, les sarcasmes, les oppositions qu’on rencontre lorsqu’on veut parler de lui.
  • Il y a aussi les mots qui nous manquent, les connaissances qui nous font défaut. Qui sommes-nous, Seigneur, pour prendre la parole en ton nom, pour parler de toi alors que nous te connaissons si mal et si peu ?
  • Et puis, il y a nos doutes, les questions que nous nous posons, les remises en cause que nous vivons.

Tout cela fait que nous connaissons mal Dieu. Peut-on parler de lui sans le connaître ? évidemment non. Mais nous pouvons toujours parler de la confiance que nous mettons en lui, et plus encore de la force que nous donne cette confiance dont l’autre nom est la foi. Si, tout en étant traversés par des périodes de remises en cause et de questionnements intérieurs, tout en sachant la difficulté qu’il y a à parler de Dieu de manière juste, nous continuons à garder la confiance, alors nous devenons capables de rendre témoignage. Car notre témoignage ne sera plus fondé sur des arguments, il ne sera pas situé dans un débat dont personne ne sera jamais satisfait, mais il reposera sur une expérience : celle d’une vie assise sur la certitude que le Seigneur ne nous abandonnera jamais.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don