Accueil
Visite d'Emmanuel Macron en Jordanie pour Noël : "La cohésion est essentielle pour le succès des armées" pour Mgr Antoine de Romanet

Visite d'Emmanuel Macron en Jordanie pour Noël : "La cohésion est essentielle pour le succès des armées" pour Mgr Antoine de Romanet

Un article rédigé par Baudouin de Wolbock - RCF, le 21 décembre 2023  -  Modifié le 5 février 2024
L'Invité de la Matinale « Lorsqu’on est sur une base militaire, tout le monde est heureux de participer à la fête de Noël » pour Mgr Antoine de Romanet

Emmanuel Macron se rend jeudi 21 décembre en Jordanie pour fêter Noël avec les troupes françaises. Le chef de l’Etat s'adressera aux 350 militaires de la base au cours d’un dîner, préparé par les cuisines de la présidence. Mais comment ces hommes vivent-ils la fête de la Nativité loin de chez eux ? Mgr Antoine de Romanet, évêque aux Armées françaises, nous fait part de sa mission auprès des forces de notre pays.

Mgr Antoine de Romanet, évêque aux Armées françaises / RCF - Clara Gabillet Mgr Antoine de Romanet, évêque aux Armées françaises / RCF - Clara Gabillet

Le chef de l’Etat est présent deux jours sur la base française H5, située dans le désert jordanien. 600 militaires sont présents sur cette base temporaire, mobilisés dans le cadre de l’opération Chammal, lancée en 2014. Ils sont engagés dans le cadre d’une coalition internationale anti-djihadiste. 

Noël, entre répit et douleur pour les soldats

Pour ces soldats mobilisés dans des opérations extérieures, le moment des fêtes de Noël est un moment difficile. Ces hommes sont éloignés de leur famille, dans des casernes situées sur des territoires hostiles. Ils ont perdu certains de leurs camarades dans les combats. Pour Monseigneur Antoine de Romanet, évêque aux armées françaises, la venue du chef de l’Etat apporte du réconfort pour le moral des troupes : "Le jour de Noël, la distance avec leur famille, leurs amis, leurs racines se fait particulièrement forte. Lorsqu’on a une visite d’autorité, cela montre que ces soldats sont au cœur des préoccupations du chef de l’Etat".

Une visite d’autorité montre que les soldats sont au cœur des préoccupations.

L’aumônier militaire s’est rendu sur de nombreux terrains d’opérations dans le monde : au Tchad, au Mali, en Irak et en Jordanie. Souvent privé d’églises sur place, la célébration de Noël sur des théâtres d’opérations s’adapte aux conditions du terrain : "Le propre de l’aumônier militaire, c’est de pouvoir célébrer partout, y compris sur le capot d’une Jeep" s’amuse-t-il. La célébration de la fête de Noël, signe d’espérance, peut mettre du baume au cœur pour ces soldats : "Le soir de Noël, tous les signes d’affections, de sollicitudes prennent une dimension forte".

La fraternité comme point de convergence

L’esprit de Noël et celui de l’armée se rejoignent autour d’une notion commune : la fraternité. "La condition militaire, c'est une condition de fraternité assez exceptionnelle : il y a une fraternité d'armes qui est absolument essentielle parce que nous sommes ensemble, que ma vie est entre tes mains, ta vie est entre les miennes ; nous vivons ensemble, nous faisons du sport ensemble, nous nous entraînons ensemble et nous allons peut-être mourir ensemble", insiste Mgr de Romanet. Au sein des armées, le soir de Noël ne réunit pas uniquement les catholiques mais aussi d’autres sensibilités, religions autour de la table de la fraternité : "La cohésion est absolument essentielle pour le succès des armées". L’an passé pour Noël, Emmanuel Macron avait rencontré l’équipage du porte-avions Charles-de-Gaulle, au large de l’Egypte. Selon les chiffres du Ministère des Armées et de l'Etat-major, près de 30.000 soldats français sont déployés sur des terrains d'opérations à l'étranger et en outre-mer.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don