Accueil
Vienne: première ville de la région à lutter contre le travail détaché
Partager

Vienne: première ville de la région à lutter contre le travail détaché

Un article rédigé par J.U. - RCF Lyon,  -  Modifié le 14 février 2017
4 jours après le vote par le conseil régional de mesures de lutte contre le travail détaché, le maire de Vienne annonce des mesures similaires dans sa commune dès le mois d'avril.
2017 RCF -  Thierry Kovacs, assure le SAV des mesures de la région sur sa commune de Vienne. 2017 RCF - Thierry Kovacs, assure le SAV des mesures de la région sur sa commune de Vienne.

Jeudu 9 févier 2017 les élus du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes votaient un ensemble de mesures visant à limiter le travail détaché sur les chantiers de la collectivité: déclaration sur l'honneur, pénalités et même instauration d'une clause de Français pour obliger les ouvriers à maîtriser la langue sur les chantiers. 

Thierry Kovacs, conseiller régional et maire de Vienne, a annoncé ce lundi 13 février 2017 que ces mêmes mesures seront soumises au vote lors du conseil municipal du mois de mars

Pour Vienne, ces mesures devraient concerner une dizaine de chantiers par an. Les contrôles seront effectués par des agents de la commune, sans surcoût pour la ville, toujours d'après Thierry Kovas. 

La clause molière aussi

Cette nouvelle clause se propage actuellement à vitesse dans grand V dans les collectivités gérées par Les Républicains. Elle est pourtant sujet à controverse. Ne pas accorder un chantier ou un lot parce que des ouvriers ne parlent pas français pourrait être jugé comme de la discrimination. "On est dans la subtilité juridique avec cette clause de français" confirme Thierry Kovacs qui avoue être confiant quant à son application grâce au travail du service juridique de la région

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don