Accueil
Vienne: la belle histoire de Patrick Henriroux
Partager

Vienne: la belle histoire de Patrick Henriroux

Un article rédigé par Julien Urgenti - RCF Lyon,  -  Modifié le 28 octobre 2016
Le chef doublement étoilé de La Pyramide, établissement mythique de la gastronomie française entretient une relation privilégiée avec le pays viennois depuis près de 30 ans.
La Pyramide - Patrick Henriroux devrait célébrer 25 ans de 2 étoiles au Guide Michelin en février 2017. La Pyramide - Patrick Henriroux devrait célébrer 25 ans de 2 étoiles au Guide Michelin en février 2017.

Patrick Henriroux est un chef à part. Alors que la gastronomie et la cuisine n'ont jamais été aussi populaires en France, il y a très peu de chances pour que vous l'ayez déjà vu à la télévision ou dans les magazines. Aux strass et aux paillettes, ce fils d'agriculteur a toujours préféré le travail dans l'intimité de sa brigade.

Un ETABLISSEMENT MYTHIQUE

Avant d'être le restaurant de Patrick Henriroux, la Pyramide était la maison de Fernand Point, un des plus grands cuisiniers français. Premier restaurant du pays à obtenir 3 étoiles au Guide Michelin en 1933, il est par la suite devenu le centre de formation non-officiel de Paul Bocuse et de Pierre Troisgros notamment. 

 

Suite au décès de Mado Point en 1986, le restaurant est vendu et quitte très rapidement les premières pages des guides gastronomiques.

Un pari risqué

C'est en 1989 que Patrick Henriroux et son épouse décident de reprendre l'affaire. "Tous les grands chefs de l'époque ont été sollicités pour reprendre l'établissement, mais l'histoire des lieux faisait peur" explique le chef qui admet aujourd'hui une forme "d'inconscience" de sa part quand, à 30 ans, il décide de quitter Mougins et de se lancer dans l'aventure. Un an plus tard, le Guide Michelin lui décerne sa 1re étoile. 

UNE HISTOIRE UNIQUE

A Vienne, Patrick Henriroux est considéré comme le sauveur d'une maison qui a contribué à la renommée de la région. Aujourd'hui, si les notables et les gastronomes du monde entier s'arrêtent à sa table, le chef a gardé les pieds sur terre. Une évidence pour lui qui met un point d'honneur à travailler avec des producteurs du pays viennois.

Retrouvez ici tous les reportages et les émissions réalisées par la rédaction

ÉCONOMIE:
> Le succès discret de Béal, fabricant de cordes d'escalade

> Tous les centres sociaux de la ville bientôt gérés par le privé?

> Thierry Kovacs, un maire pressé

CULTURE:
> 20 ans pour le musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal

> Lancement d'une Université populaire en pays viennois

> La belle histoire de Patrick Henriroux

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don