Accueil
Ventes immobilières 2018 : "Savoie Mont-Blanc est 2ème derrière l'Alsace"
Partager

Ventes immobilières 2018 : "Savoie Mont-Blanc est 2ème derrière l'Alsace"

RCF Haute-Savoie,  -  Modifié le 6 février 2019
La FNAIM des 2 Savoie a présenté les chiffres 2018 de l'immobilier en Savoie Mont-Blanc et les perspectives 2019. Bons résultats, mais incertitudes sur l'avenir.

Les locations : avec un loyer médian signé en 2018 de 700 euros pour la Haute-Savoie et de 609 euros pour la Savoie, une forte hétérogénéité existe dans les prix du marché. C'est dans le Genevois et l'agglomération annécienne que l'on retrouve le plus fort loyer médian. Jean-Jacques Botta, président de la FNAIM Savoie-Mont-Blanc, met en avant "l'attractivité des grands centres" pour expliquer la bonne santé du marché immobilier. "Les vallées des deux Savoie sont mises à l'écart" ajoute-t-il, une légère baisse est constatée également dans l'agglomération d'Annemasse et dans la Vallée de l'Arve. 

Un autre chiffre a attiré l'attention de Jean-Jacques Botta. Le taux de vacance en augmentation des logements proposés à la location. L'explication est toute trouvée, des logements qui auraient besoin d'un sérieux coup de neuf. Jean Jacques Botta pointe "l'inadéquation des appartements situés dans les petites villes". "Les agents immobiliers doivent faire comprendre aux propriétaires quels sont les meilleurs investissements à réaliser dans leurs appartements".  

Les ventes : Là où les deux Savoie performent, ce sont dans les transactions immobilières. "Savoie Mont Blanc est en deuxième position derrière les régions de l'Est" en ce qui concerne l'évolution sur 1 an des ventes immobilières. +7.8% en Savoie, +8.3% en Haute-Savoie.  

En montagne, le marché de l'immobilier se porte également très bien. "30% de l'immobilier en Savoie Mont-Blanc concerne les résidences secondaires", un bon indicateur pour la montagne selon Jean-Jacques Botta.  

Seule ombre au tableau, les prédictions pour 2019. "Le marché de l'immobilier repose sur la confiance des ménages" rappelle le président de la FNAIM des 2 Savoie. "On a ressenti une légère baisse de l'activité transactions sur les deux derniers mois de l'année 2018". La raison : la crise des Gilets Jaunes, et les incertitudes politiques et économiques qui en découlent.  

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don