Accueil
"Veillez, car vous ne savez pas quand vient le maître de la ..." (Mc 13, 33-37)
Partager

"Veillez, car vous ne savez pas quand vient le maître de la ..." (Mc 13, 33-37)

RCF,  -  Modifié le 29 novembre 2020
Prière du matin "Veillez, car vous ne savez pas quand vient le maître de la ..." (Mc 13, 33-37)
"Veillez, car vous ne savez pas quand vient le maître de la maison" Méditation de l'évangile (Mc 13, 33-37) par Mgr Emmanuel Gobilliard Chant final: "Veillez et priez" par l'ensemble vocal ALLIANCE
benny-jackson-UNSPLASH benny-jackson-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Prenez garde, restez éveillés :
car vous ne savez pas
quand ce sera le moment.
C’est comme un homme parti en voyage :
en quittant sa maison,
il a donné tout pouvoir à ses serviteurs,
fixé à chacun son travail,
et demandé au portier de veiller.
Veillez donc,
car vous ne savez pas
quand vient le maître de la maison,
le soir ou à minuit,
au chant du coq ou le matin ;
s’il arrive à l’improviste,
il ne faudrait pas qu’il vous trouve endormis.
Ce que je vous dis là, je le dis à tous :
Veillez ! »
 
Source : AELF

Méditation Mgr Emmanuel Gobilliard

L’Evangile d’aujourd’hui, qui marque l’entrée dans le temps de l’avent nous invite à veiller. Derrière cette attente du Seigneur et de sa venue, nous pensons naturellement à notre mort et au fait que nous devons être prêts, spirituellement, à rencontrer le Seigneur, nous pensons également au retour du Seigneur dans la gloire, que nous proclamons à l’anamnèse pendant la célébration eucharistique. Mais comment devons-nous nous préparer ? En passant nos journées en prière, en regardant avec inquiétude vers le ciel ? Certainement pas ! L’attitude de veille à laquelle nous invite l’Évangile, c’est une attitude toute mariale qui nous fait voir dans chaque événement de notre vie, l’occasion de rencontrer le Seigneur, l’occasion d’aimer Dieu et le prochain. Cette attitude de veille ne doit surtout pas nous détourner de notre vie quotidienne, au contraire, nous devons être attentif à tout ce que nous vivons. A nos joies à nos peines, aux travaux, aux  moments de détente, comme aux rencontres, avec ses surprises évidemment. Veiller, ce n’est pas lever les yeux vers le ciel dans l’espoir d’être délivré des tracas quotidiens. Veiller, c’est vivre, c’est vivre à fond et découvrir combien le Seigneur, dans cette vie passionnante qu’il nous propose, est présent ; c’est sortir de soi-même, de ses propres perspectives, de ses idées réductrices, pour aller à la rencontre, pour découvrir dans le regard du pauvre, mais aussi dans la délicate attention de tel collègue de travail comme dans le coup de fil d’un parent ou d’un ami, la présence discrète de Dieu qui nous invite à aimer, qui nous invite à le rendre présent. La vierge Marie savait faire de chaque événement de sa vie, même le plus futile, l’occasion d’aimer et de se donner, l’occasion de rendre grâce aussi. Esprit Saint, apprend-nous à veiller, à voir autour de nous les signes discrets de la présence de Dieu qui nous aime, qui nous accompagne, qui se rend présent à nos vies, parfois bouleversées, d’un Dieu qui ne nous détourne pas de notre monde, de notre devoir dans ce monde mais qui donne un sens à tout ce que nous faisons, et qui nous encourage à vivre, à vivre plus, à vivre mieux.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don