Accueil
Vallauris : l’héritage de Pablo Picasso, 50 ans après sa mort

Vallauris : l’héritage de Pablo Picasso, 50 ans après sa mort

Un article rédigé par Laura Vergne - RCF Nice Côte d'Azur, le 7 avril 2023  -  Modifié le 7 avril 2023
L'info de la Côte d'Azur Vallauris : Picasso le céramiste

Le 8 avril 1973, Pablo Picasso meurt dans sa propriété de Mougins dans les Alpes-Maritimes. De 1947 à 1955, il vit à Vallauris et devient céramiste. 

L'homme au mouton de Pablo Picasso, Vallauris - RCF Nice Côte d'Azur L'homme au mouton de Pablo Picasso, Vallauris - RCF Nice Côte d'Azur

On connaît tous Picasso le peintre, mais connaissez-vous Picasso le céramiste ? 
 

"Pour madame Ramié”, une inscription gravée partout sur les seize œuvres uniques, en céramique, de Pablo Picasso, dans la première salle du musée Magnelli à Vallauris, dans les Alpes-Maritimes. 

 

La rencontre avec Suzanne Ramié

 

L’histoire commence par une rencontre lors de l’été 1946. Pablo Picasso est en vacances à Golfe-Juan, il assiste à une exposition organisée par la coopérative agricole Nérolium, “elle s’appelait poterie, fleur, parfum, c’était une exposition temporaire qui présentait les produits du pays” explique Céline Graziani, la directrice du musée. Picasso s’arrête devant le stand du couple Ramié. Ils ont un atelier de poterie appelé Madura à Vallauris. Suzanne Ramié est dessinatrice et devient sa professeur. Un coup de foudre aussi bien amical qu’artistique. Tous les jours, l’artiste va à l’atelier. 

 

 

Une nouvelle passion 

 

Quand Picasso s’intéresse à une technique il s’y intéresse complètement. Il va par exemple, à l’usine l’Hospied à Golfe-Juan, à l’atelier qui sert à faire les couleurs en céramique pour comprendre comment cela fonctionne chimiquement et en allant se renseigner auprès des différents artisans,” raconte Céline Graziani.  

 

Picasso devient doué rapidement, il arrive à se projeter sur les couleurs et invente de nouvelles techniques, “il faut savoir qu’en céramique les couleurs ne sont révélées qu’à la cuisson, on parle de palette muette”, explique la directrice. 

Picasso_Le cavalier 57953 a ┬® Succession Picasso
Picasso_Le cavalier 57953 a ┬® Succession Picasso

Un retour à la Méditerranée

 

Il bouleverse les codes de ce nouvel art et l’artiste, qui a quitté l’Espagne de Franco, ne l’a pas choisi au hasard : “c’est lié à son retour à la Méditerranée, à l’influence de la céramique antique, grecque et aussi, lui qui vient de s’engager au Parti communiste français à ce moment-là, il veut se positionner comme un artisan parmi les artisans, d’ailleurs c’est comme ça qu’on le décrit dans la presse,” indique madame Graziani. 

 

Des corridas à Vallauris


Parmi ses œuvres en céramique, nombreuses sont celles qui comportent un taureau, un animal qui passionne l’artiste espagnol depuis son enfance où il allait voir avec son père les corridas à Malaga. “À Vallauris d’ailleurs, on va lui organiser des corridas. Ce sont des grands moments festifs, en son honneur,” révèle la directrice du musée. 

 

 

1997.9.43 ┬® ADAGP, ┬®Muse╠üe Magnelli, muse╠üe de la ce╠üramique.jpg

 


Pour les 50 ans de sa disparition, une exposition temporaire est organisée au musée Magnelli du 6 mai au 30 octobre, “formes et métamorphoses”. Le 7 mai 2023, un spectacle de Recorte a lieu au stade des Frères Roustan à Vallauris. 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don