Accueil
Vallauris : c'est parti pour la récolte de la fleur d'oranger.
Partager

Vallauris : c'est parti pour la récolte de la fleur d'oranger.

Un article rédigé par Laura Vergne - RCF Nice Côte d'Azur, le 21 avril 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
L'info de la Côte d'Azur À Vallauris, c'est le début de la cueillette de la fleur d'oranger

À Vallauris dans les Alpes-Maritimes, c'est le début de la cueillette de la fleur d’oranger.  Jusqu'à début mai, des passionnés vont continuer de perpétuer cette culture traditionnelle qui se perd au fil du temps. Nous sommes allés à la rencontre de producteurs bio sur les collines de Vallauris. 

Cueillette de la fleur d'oranger sur les collines de Vallauris - RCF Nice Côte d'Azur Cueillette de la fleur d'oranger sur les collines de Vallauris - RCF Nice Côte d'Azur

On est guidé à l’odeur,” lance Jean-Noël Falcou, agriculteur bio sur les collines de Vallauris dans les Alpes-Maritimes. Sur son terrain, il possède une centaine de bigaradiers. Sous ces arbres, des toiles de jute sont installées, “je cueille les fleurs que je fais tomber sur les draps”, explique Adrien, agrumiculteur, posté en haut d’un escabeau en bois.


Les deux agrumiculteurs ramassent plus de deux kilogrammes par heure. Une fois cueillis, les fleurs sont triées, puis plongées dans l’eau pendant plusieurs heures à 100 degrés pour obtenir l'eau de fleur d'oranger, qui va être vendue dans des commerces à proximité tout au long de l’année.

 

 

 


Une tradition de plus en plus rare


Aujourd’hui, ils ne sont plus qu’une soixantaine de producteurs de fleurs d’oranger à Vallauris contre des milliers à l’époque. Au début du XXe siècle, dans le pays de Grasse, 2500 tonnes par an de fleurs d'oranger étaient ramassées, aujourd'hui ce n'est pas plus de 5 tonnes. Pour Jean-Noël, ce phénomène s’explique entre autres, par “l’urbanisation qui a continué de grignoter toutes les plantations, avant sur toutes les collines de Vallauris il y avait que du bigaradier avec des cabanons maintenant, ce sont des villas,” indique l'agriculteur.  

 

 

Nadine et Nelly trient les fleurs d'oranger - Photo : Laura Vergne RCF Nice Côte d'Azur
Nadine et Nelly trient les fleurs d'oranger - Photo : Laura Vergne RCF Nice Côte d'Azur
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don