Accueil
Une trentaine de stations-service du Finistère en rupture de carburant, le préfet appelle au civisme
Partager

Une trentaine de stations-service du Finistère en rupture de carburant, le préfet appelle au civisme

Un article rédigé par Ronan Le Coz - RCF Bretagne, le 13 février 2024  -  Modifié le 13 février 2024

Dans le Finistère, 30 stations-service sur 147 étaient en rupture de carburant, ce matin. Des difficultés ponctuelles qui résultent d’un afflux des usagers de la route vers les stations-service, engendrant ainsi une consommation plus élevée qu’habituellement. Le préfet appelle les Finistériens au civisme.

Plusieurs stations-service de l'agglomération brestoise sont en rupture d'approvisionnement, ce mardi matin. - © Ronan Le Coz Plusieurs stations-service de l'agglomération brestoise sont en rupture d'approvisionnement, ce mardi matin. - © Ronan Le Coz

De plus en plus de stations-service en difficulté d'approvisionnement dans le Finistère, et les entrepreneurs du BTP n'ont toujours pas levé leur blocus du dépôt pétrolier du port de Brest, ce mardi matin, dans l'attente d'annonces du gouvernement. Face à cette situation, la préfecture du Finistère, dans un communiqué, a précisé qu'à l'échelle du département, 30 stations étaient en rupture de carburant sur 147.

Ces difficultés, qui restent ponctuelles, résultent essentiellement des effets d’un afflux des usagers de la route vers les stations-service, engendrant ainsi une consommation plus élevée qu’habituellement, précise la préfecture. Il ne s’agit pas d’une situation de pénurie de carburant : l’alimentation des stations-service est garantie dans la durée malgré les blocages en cours des dépôts pétroliers de Brest et Lorient.

Appel au civisme

La préfecture ajoute que des solutions alternatives sont mises en place par la plupart des fournisseurs, qui se tournent vers d'autres dépôts, comme ceux de Donges et Vern-sur-Seiche, pour réalimenter leurs stocks :  les délais d'alimentations étant plus longs, il peut donc y avoir des effets de ruptures provisoires d'alimentation de stations pour certains distributeurs, mais qui ne sont pas appelés à durer et ne peuvent qu'être accentués par les excès de réserves de précaution des consommateurs.

Le préfet du Finistère, Alain Espinasse, en appelle donc au civisme et à la responsabilité de chacun. Il préconise un comportement citoyen pour assurer la satisfaction des besoins de tous. Les usagers sont invités à consulter le site : https://www.prix-carburants.gouv.fr

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don