Accueil
Une révolution énergétique au domaine de Farnières !
Partager

Une révolution énergétique au domaine de Farnières !

Un article rédigé par Yves Thibaut - 1RCF Belgique, le 19 avril 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
16/17 Une révolution énergétique au domaine de Farnières

Une révolution écologique bat son plein au domaine de Farnières. Les reponsables de ce lieu d'accueil ont fait le choix d'un remplacement des 7 chaudières à mazout par un système de chauffe par biomasse. Jean-François Detournay nous explique cette transformation au coeur d'un ensemble qui peut recevoir jusqu'à 200 personnes.

©Domaine de Farnières ©Domaine de Farnières

Au coeur de la province de Luxembourg. La vue est sublime depuis le château du Domaine de Farnières. Environné de milliers d'hectares de forêts, le domaine était celui d'un grand baron... Fernand Orban de Xivry. La construction du château se termine en 1929 et son épouse, veuve à la fin des travaux, en fait don à la communauté salésienne. Depuis, c'est un complexe d'hébergement qui a vu le jour. Entre 150 et 200 personnes peuvent y êtres accueillies dans différents niveaux de confort. Un art de vivre : le Domaine de Farnières se veut être un village co-responsable et fraternel ou chacun peut "expérimenter la citoyenneté", peut-on lire sur le site internet. 

 

 

Une transition nécessaire ! 

 

 

Une description des lieux s'impose : ce sont 5 bâtiments d'hébergement et de salles, un complexe énergivore ; d'autant plus que les hivers y sont plus rigoureux qu'ailleurs dans le pays. La transition écologique était nécessaire. En effet, jusqu'à présent, ce sont 7 chaudières à mazout de plus de 30 ans qui assuraient le chauffage des bâtiments. Celles-ci arrivaient en fin de vie. 

 

 

Ce processus de transition est en cours depuis près de 10 ans. Nous avions évoqué l'éolien et le solaire, mais la configuration des lieux ne s'y prêtait pas.

 

 

Jean-François Détournay, l'un des responsables du domaine, détaille la genèse de la transformation. L'urgence était principalement de  "sortir d'une consommation fossile pour des meilleurs bilans carbone et financier". Les calculs sont vite fait : selon lui, "le retour d'investissement se fera sur 7 ans" ! Un investissement de taille, tout de même, les sympathisants de l'asbl sont invités à participer à la récolte de fonds ; les deux chaudières à combustion biomasse sont un investissement d'un peu moins de 500.000 euros...

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don