Partager

Une réserve de soutien logistique pour les pompiers du SDIS 63

Un article rédigé par Thomas Loret, RCF Puy-de-Dôme - RCF Puy de Dôme,  -  Modifié le 19 mai 2021
Une convention a été signée pour décharger les pompiers du Puy-de-Dôme de la logistique et de la maintenance des véhicules. Objectif, faire gagner du temps aux pompiers pour les opérations.
2021 - Emilie Landry, communication SDIS 63 - Signature de la convention qui lance la réserve de soutien et d'entraide pour le SDIS 63 2021 - Emilie Landry, communication SDIS 63 - Signature de la convention qui lance la réserve de soutien et d'entraide pour le SDIS 63

Faire gagner un temps précieux aux pompiers pour les interventions. C'est l'objectif d'une convention signée ce mardi 18 mai entre le SDIS 63 et l'Union Départementale des sapeurs-pompiers du Puy-de-dôme. Des bénévoles adhérents de l'UDSP 63 seront mis à disposition pour assurer les actions non-opérationnelles logistique et techniques.

Reportage de Thomas Loret

L'UDSP 63 compte déjà une quarantaine de volontaires pour rejoindre cette nouvelle réserve de soutien et d'entraide. « Il peut s'agir d'anciens pompier qui veulent continuer à servir, mais aussi des personnes qui ne peuvent pas aller en opération à cause de soucis de santé », précise le capitaine Jean-François Barili, président de l'UDSP 63.

Véhicules au contrôle et suivi du matériel

Ces bénévoles auront la charge des activités de logistique et de maintenance. « Ce sera par exemple d'aller passer un véhicule au contrôle, la vérification de matériel, remplir des bouteilles d'oxygène » précise le capitaine Barili. Le SDIS 63 compte 800 véhicules à entretenir, répartis sur les 140 centres d'intervention du département.

Cette réserve de soutien aura surtout un impact pour les 3700 pompiers volontaires du Puy-de-Dôme. « Les pompiers volontaires aujourd'hui déclarent leur disponibilité via un outil informatique. Quand ils sont en activité de logistique ils se déclarent indisponibles pour partir en intervention » indique Jean-Philippe Rivière, directeur du SDIS 63.

Objectif : au moins un réserviste par centre

« Ma première mission sera d'étoffer cette réserve de soutien, le but étant d'avoir au moins un réserviste par centre », indique Christian Bussier, responsable de cette réserve. Les volontaires qui avaient déjà distribué des masques dans les ephad lors du premier confinement. « Ca nous avait fait une belle publicité », rappelle confiant Christian Bussier.

Un temps précieux sera gagné pour les pompiers et donc pour les victimes. Aujourd'hui il faut compter entre 20 et 30 minutes pour arriver sur les lieux. Le SDIS du Puy-de-Dôme réalise environ 45 000 interventions par an sur le département.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don