Accueil
Une rentrée politique sans certitudes pour Emmanuel Macron
Partager

Une rentrée politique sans certitudes pour Emmanuel Macron

Un article rédigé par Pauline de Torsiac - RCF,  -  Modifié le 28 juin 2021
L'invité de la rédaction Une rentrée politique sans certitudes pour Emmanuel Macron
​Après quinze jours passés au Fort de Brégançon, Emmanuel Macron va donner mercredi le coup d’envoi de la rentrée politique. Une rentrée qui s’annonce d’ores et déjà chargée.
podcast image par défaut

Emmanuel Macron va présider mercredi un Conseil des ministres à l’Elysée, avec un gouvernement réuni au grand complet après deux semaines de vacances.
 

Comment définir le climat politico-social en France en ce jour de rentrée politique ?

"Je le sens en attente. En attente de savoir où en est la cote de popularité d’Emmanuel Macron. On a vu sa cote de popularité descendre au cours de l’été et puis cela s’est accéléré au moment de l’affaire Benalla. Deuxième attente, est-ce-que le gouvernement va faire comme l’an dernier en abordant de nombreux sujets, ouvrant de nombreux chantiers. Le gouvernement va avoir tout un tas de dossiers tous plus sensibles les uns que les autres" explique Bruno Cautrès, politologue au Cevipof.
 

Est-ce-que le gouvernement joue la réussite ou l’échec du quinquennat sur ces dossiers à venir ?

"Il est certain que dans les mois qui arrivent, deux éléments essentiels pour la réussite du mandat d’Emmanuel Macron vont voir le jour : le paramétrage des réformes sociales les plus complexes, la préparation des élections européennes et la recomposition politique qui en découlera" ajoute le politologue.
 

Est-ce-que les résultats économiques moins bons que prévus peuvent contraindre le gouvernement français à revoir ses ambitions à la baisse ?

"Il est certain que du point de vue de la dynamique européenne, on a vu un Emmanuel Macron très à l’offensive. Aujourd’hui, c’est beaucoup plus compliqué, et Emmanuel Macron est beaucoup moins en pointe sur les questions européennes" lance encore Bruno Cautrès.
 

Est-ce-qu’il faut s’attendre à une résurgence des mouvements sociaux en septembre ?

"Les syndicats et globalement les forces politiques qui ont voulu s’opposer aux réformes d’Emmanuel Macron se sont un peu cassés les dents jusqu’à présent. Il y a eu des mobilisations mais on a vu que ces manifestations s’étaient rapidement essoufflées. Aujourd’hui, quelle tactique ? Les syndicats vont vouloir montrer qu’il faut composer avec eux. Emmanuel Macron a envoyé des signes" précise le politologue.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don