Accueil
Une première étape franchie pour la candidature des enclos paroissiaux à l'UNESCO
Partager

Une première étape franchie pour la candidature des enclos paroissiaux à l'UNESCO

Un article rédigé par Ronan Le Coz - RCF Bretagne, le 2 avril 2024  -  Modifié le 2 avril 2024

Le Comité français des biens du patrimoine mondial vient d’inscrire la candidature des enclos paroissiaux du Finistère sur la liste indicative de la France à l’UNESCO. C'est une étape importante et difficile qui vient d'être franchie.

Un point d'étape avec les élus et les membres de la mission des enclos a été fait à Guimiliau, vendredi 29 mars - © Ronan Le Coz Un point d'étape avec les élus et les membres de la mission des enclos a été fait à Guimiliau, vendredi 29 mars - © Ronan Le Coz

Le Comité français des biens du Patrimoine mondial vient d’inscrire la candidature des Enclos paroissiaux du Finistère sur la liste indicative de la France à l’UNESCO. C'est une étape importante et difficile qui vient d'être franchie ! Et dans un temps record, car elle a été atteinte en deux ans seulement, contre quatre ans en moyenne pour la plupart des dossiers.

Une étape déterminante

"C’est une étape déterminante, puisque la candidature des enclos paroissiaux est désormais, non seulement la candidature du Finistère mais la candidature de la France toute entière", rapporte Jean-Jacques Aillagon, le président de la Mission des enclos paroissiaux. "Cela veut dire que nous allons travailler beaucoup plus étroitement encore avec les services du ministère de la Culture, et avec les experts que le ministère nous a désigné, de façon à franchir le plus rapidement possible la prochaine étape."

La candidature des enclos paroissiaux est désormais, non seulement la candidature du Finistère mais la candidature de la France toute entière !

 

La prochaine étape de ce parcours sera celle de la démonstration de la valeur universelle et exceptionnelle des enclos paroissiaux, et également la présentation d’une étude comparative. "Une étude comparative avec d’autres sites qui, dans le monde, ont certaines caractéristiques communes avec les enclos, comme par exemple un usage à la fois religieux et civil", continue Jean-Jacques Aillagon. "Il s'agira de démontrer que nos enclos sont vraiment un bien exceptionnel dont on ne rencontre aucun autre équivalent dans le monde."

Encore un long chemin

Trente-et-un enclos paroissiaux du Finistère ont été retenus pour cette première étape, sur une centaine de sites identifiés comme présentant des traces d'enclos. Une liste qui sera peut-être encore réduite pour la candidature finale. L'inscription sur les listes du patrimoine mondial de l'UNESCO interviendra au mieux d'ici cinq ans. Un autre projet d'inscription devrait également aboutir dans les mois qui viennent en Bretagne : celui des alignements mégalithiques de Carnac, dans le Morbihan.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don