Accueil
Une personne sur 97 dans le monde est réfugiée
Partager

Une personne sur 97 dans le monde est réfugiée

RCF,  -  Modifié le 29 juin 2021
Le dossier de la rédaction Une personne sur 97 dans le monde est réfugiée
Le Haut-commissariat des Nations Unies aux réfugiés a publié un rapport sur les réfugiés du monde entier. Un document qui interroge sur les solutions apportées à cet enjeu majeur.
podcast image par défaut

Les réfugiés, en hausse dans le monde

En 2019, 79,5 millions de personnes dans le monde ont fui la guerre, les persécutions ou les conflits. Cela représente 1% de la population mondiale. Soit une personne sur 97. Huit millions de plus qu’en 2018. Un chiffre qui a doublé en dix ans. Un niveau sans précédent jamais atteint en 70 ans. Les deux-tiers des personnes déplacées viennent de cinq pays seulement. C'est ce que rappelle sur RCF Céline Schmitt, la porte-parole du HCR en France.

Ce rapport explique que plus des trois-quarts des réfugiés à travers le monde sont pris au piège dans des situations de déplacement prolongées. Dans les années 1990, 1,5 million de réfugiés en moyenne pouvaient rentrer dans leur pays d'origine chaque année. Au cours de la dernière décennie, ce chiffre est passé à environ 385.000.
 

Répondre aux crises et aux conflits

Le véritable enjeu, c'est la fin des conflits en cours dans le monde. Un véritable défi, faute notamment de consensus politique… Il n’y a qu’à prendre l’exemple de l’Union européenne. Les divergences entre les Etats-membres se font particulièrement entendre depuis la crise migratoire de 2015. Un pacte européen sur les migrations et l’asile doit être proposé d’ici la fin du mois par la Commission européenne, après avoir été reporté en raison de la crise du coronavirus. Mais sans illusion sur la possibilité d’un accord entre chefs d’État. C'est du moins l'analyse d'Olivier Clochard, chargé de recherches au CNRS au laboratoire Migrinter, à l'Université de Poitiers, membre du réseau Migreurop. 

Une situation qui n'est à priori pas prête de s'arranger. Car le pacte pour la migration, qui devait être l’une des grandes priorités de la Commission européenne, n’en est plus une. Notamment en raison de la pandémie de Covid-19 et parce que les positions politiques n’ont pas bougé. Ce qui risque d’être dommageable selon Olivier Clochard.

Face aux crises, la réponse du Haut-commissariat aux réfugiés est celle de la solidarité. Il faut une réponse globale : c’est d’ailleurs ce que les Nations-Unies souhaitent faire avec le Pacte mondial pour les réfugiés, dont l’objectif est de renforcer la réponse internationale aux mouvements massifs de réfugiés et aux situations de réfugiés prolongées. 
 

Réussir l'intégration des réfugiés

Pour le HCR, l’une des clés est aussi de réussir l’intégration des réfugiés. C’est la mission que s’est donnée par exemple l’association Singa,  un mouvement citoyen international visant à créer du lien entre personnes réfugiées et migrantes et société d'accueil. Son but : créer la rencontre. Se constituer un réseau d’entraide lorsqu’on arrive dans un nouveau pays n’est jamais facile. Et en pleine crise sanitaire et avec les mesures de distanciation sociale, ça l’est encore moins. Du coup, Singa a mis en place pendant le confinement une une plateforme de rencontres à distance entre personnes réfugiées et locaux.

Singa propose aussi à des locaux d’accueillir des réfugiés chez eux pour une période donnée. Des initiatives comme cela, on en compte beaucoup. Samedi, à l’occasion de la journée mondiale des réfugiés, on pourra assister de manière virtuelle en raison du coronavirus à des ateliers de cuisine, une table ronde, des concerts de musique dont un concert de Monsieur Madame.

Programme journée des réfugiés organisée par Emmaus Solidarité, Singa France et la Maison des réfugiés à Paris
 

  • 10h - Ouverture - Bruno Morel, Emmaüs Solidarité  , la Maison des réfugiés  , et Özgecan Abdulazizoglu, Singa
  • 10h15 - Lancement - Isabelle Medou-Marere, Fédération des acteurs de la solidarité   / Céline Schmitt, porte-parole du Haut Commissariat aux Réfugiés
  • 10h30 - 11h : Concert de l'Orchestre de Chambre de Paris
  • 11h : One Woman Show de Zina Alhalak
  • 11h30-13h - Table ronde accès aux droits : Conséquences de la crise sanitaire sur la situation administrative et sur l'accès aux services de santé des réfugiés, déconfinement et conditions de reprise. Animation : Bruno Morel avec Clothilde Hope, Fédération des acteurs de la solidarité   / Sophie Alary, Aurore   / Pierre Henry, France Terre d'Asile  / Marianne Lagrue, Barreau de Paris / Paolo Artini, Haut Commissariat aux Réfugiés   / Bénédicte Maraval, Le Comède   / Rima Hassan, Fondatrice de l'Observatoire des Camps des réfugiés  / Témoignage et expérience d'une personne réfugiée
  • 13h-13h30 : Cours de cuisine par France Terre d'Asile  et Meet my Mama  
  • 13h30-14h : Cours de cuisine par Refugee Food Festival
  • 14h30 : Concert de Madame/Monsieur
  • 15h : Clôture

A la carte de 15h à 17h30
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don