Accueil
Un projet de maison de santé porté par les professionnels d'Ambert
Partager

Un projet de maison de santé porté par les professionnels d'Ambert

Un article rédigé par Thomas Loret - RCF Puy de Dôme,  -  Modifié le 15 avril 2018
La moitié des médecins d'Ambert seront en âge de prendre leur retraite d'ici 3 à 5 ans. Ils pourraient ne pas être remplacés. Cette maison de santé vise à attirer de jeunes praticiens.

Depuis un an, les professionnels de santé d'Ambert portent un projet de maison de santé pour maintenir l'offre de soin sur cette commune rurale. D'ici 5 ans la moitié des médecins pourront faire valoir leur droit à la retraite. Il faut donc attirer des jeunes pour leur succéder. Mais les remplaçants potentiels ne se bousculent pas. "On est sur une autre dynamique. Ils ne veulent plus travailler de manière isolée. Il veulent intégrer des structures pour travailler de manière collégiale et bénéficier de conseils des confrères", souligne Marie-Claire Bui, médecin généraliste à Ambert sur RCF Puy-de-Dôme. Un groupe de praticiens d'Ambert ont créé l'APPSA (Association des professionnels de santé pour la qualité des soins en pays d'Ambert) pour faire valoir ce projet auprès des élus de la commune.

Deux bâtiments bien distincts

Cette maison de santé est encore à l'étude. L'association de médecins espère qu'elle verra le jour d'ici 3 ans. Le premier bâtiment regrouperait 8 généralistes, deux internes, une sage-femme, deux dentistes et des infirmières. Il devrait totaliser 1000 m². D'autres professionnels tels qu'une psychiatre pourrait y proposer des consultations externes. "Il y a une vraie dynamique qui est en train de se créer. Un noyau dur d'une vingtaine de professionnels sont prêt à se joindre à notre projet" ajoute Marie-Claire Bui. Le laboratoire d'Ambert sera aussi partie prenante du projet et occuperait le second bâtiment. Les deux structures seront implantées à proximité de l'hôpital d'Ambert.

La balle est dans le camp des financeurs

Si la Région s'est engagée à investir dans la construction de locaux, elle ne peut en assumer seule le financement. Comme dans tout projet, l'argent reste le nerf de la guerre. "On est encore en négociation avec les élus. On va voir si nous avons recours à un financement public ou à un mix privé-public" précise Marie-Claire Bui. En attendant, d'autre professionnels du secteur médical et paramédical sont prêt à venir à Ambert à une condition : que cette maison de santé voit le jour.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don