Accueil
Un pèlerinage commun entre Conques, Rocamadour et Cahors
Partager

Un pèlerinage commun entre Conques, Rocamadour et Cahors

RCF,  -  Modifié le 16 juillet 2020
L'actu chrétienne Un pèlerinage commun entre Conques, Rocamadour et Cahors
Le sanctuaire de Rocamadour, la cathédrale Saint-Etienne de Cahors et l’abbatiale Sainte-Foy de Conques tissent des liens et proposent une offre spirituelle commune pour les pélerins.
2020-Diocèse de Cahors- Les trois lieux de pèlerinage proposent ensemble des activités spirituelles pour organiser un pèlerinage unique. 2020-Diocèse de Cahors- Les trois lieux de pèlerinage proposent ensemble des activités spirituelles pour organiser un pèlerinage unique.

Ces trois lieux de pèlerinage, proches géographiquement (à moins de 2 h de route les uns et les autres) proposent désormais ensemble leurs activités spirituelles pour vivre un pèlerinage unique. "Depuis longtemps Rocamadour attire de grandes foules, Conques aussi et la cathédrale de Cahors également avec la remise à l’honneur de l Sainte Coiffe de Cahors, indique le recteur du sanctuaire de Rocamadour, le père Florent Millet. L’idée est de proposer aux directeurs de pèlerinage et aux tour-opérateurs de passer 3 jours dans notre belle région, en profitant de ces lieux spirituels mais aussi d’autres activités autour".  A Cahors, l’année jubilaire 2019 a en effet marqué l’occasion de rendre à nouveau visible la Sainte Coiffe, une relique insigne vénérée en ce lieu depuis des siècles comme le suaire qui a entouré la tête de Jésus au tombeau et vu par Pierre et Jean le matin de Pâques.

Un itinéraire de foi

Arrivés par Conques sur les chemins de Saint Jacques, les pèlerins à pied ont la possibilité d’aller directement à Figeac ou de faire le crochet par Rocamadour. "Nous leur proposons de découvrir tous ces hauts lieux du pèlerinage de Saint- Jacques. A Conques, nous vénérons Saint Foy, à Rocamadour, nous vénérons la Vierge Marie et Saint Amadour et à Cahors, nous avons la Sainte Coiffe. Nous voulions proposer tout un itinéraire de foi pour découvrir le Christ à travers sainte Foy, à travers la Vierge Marie...", précise le Père Millet au micro de Pauline de Torsiac. 
"Lorsque les pèlerins arrivent, ils sont d’abord interpellés par la beauté de ces lieux, qui sont dans des endroits un peu encaissés. On est obligés de lever la tête pour regarder le ciel, en même temps on se sent protégés par ces lieux là et Dieu nous rejoint par différents moyens pour le rencontrer, que ce soit par la tendresse d’une mère, la beauté d’un lieu… Le message de chaque lieu est très important".

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
L'actu chrétienne

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don