Accueil
RCF Un jour, une circonscription : les enjeux dans la 3E circonscription de Haute-Savoie

Un jour, une circonscription : les enjeux dans la 3E circonscription de Haute-Savoie

Un article rédigé par Victorien Duchet - RCF Haute-Savoie, le 24 juin 2024  -  Modifié le 24 juin 2024

A six jours du premier tour des élections législatives, dernière ligne droite pour les candidats ! Cette semaine, la rédaction de RCF en Savoie Mont-Blanc vous aide à discerner, autour de cinq circonscriptions à enjeux ! Direction Bonneville et la Roche-sur-Foron, dans la troisième circonscription de Haute-Savoie.

©Wikipédia ©Wikipédia

Ce dimanche 30 juin, les Savoyards et Haut-Savoyards sont appelés aux urnes pour élire leurs députés. Le Rassemblement National va-t-il transformer l’essai des européennes ? L’union des gauches peut-elle faire mieux qu’en 2022 ? Les députés sortants vont-t-ils résister au dégagisme ? Pour y voir plus clair, la rédaction vous propose cette semaine un tour des circonscriptions à enjeux. Aujourd'hui, troisième circonscription de Haute-Savoie (Boëge, Bonneville, La Roche Sur Foron, Reignier, Cruseilles).

La guerre des droites

Elle se présente comme la candidate de la droite républicaine, et unique barrage aux extrêmes. Investie par les Républicains il y a deux ans, la députée sortante Christelle Petex n’a pas digéré l’alliance d’Eric Ciotti avec le Rassemblement National. Elle repart au combat sans étiquette, « sa liberté » dit-elle, « droite et fière », mais sans véritable soutien. Y compris de son prédécesseur, aujourd’hui président du département Martial Saddier. Le chef des LR en Haute-Savoie s’est muré dans le silence. Un mutisme coupable, pour Christelle Petex, qui s’explique, selon elle, par son opposition à la Haute-Savoie Arena, une prise de position qu’elle paye aujourd’hui. Règlements de compte à droite, et les extrêmes qui montent. A Bonneville, la droite traditionnelle est arrivée derrière Reconquête aux dernières élections européennes. 

Des adversaires ancrés localement

Déjà en ballottage en 2022 au soir du premier tour face à une candidate de la NUPES, Christelle Petex aura face à elle un candidat insoumis, investi par le Nouveau Front Populaire. Gérard Vez, éducateur de jeunes enfants à la Roche-Sur-Foron. Il pointe le bilan insuffisant de la députée sortante, et s’engage à améliorer le secteur de la psychiatrie. Il n'aura pas le soutien de Lutte Ouvrière, qui a sa propre candidate Jocelyne Legouhy. L’union de l’extrême-droite parie sur un élu local, né à Bonneville. Antoine Valentin, 31 ans, il incarne la nouvelle génération. En 2022, le jeune maire de Saint-Jeoire s’était battu contre la fermeture de l’usine de sa commune Avient. Des maires, dit-il, "abandonnés par l’Etat, face à la montée de la délinquance dans les campagnes". A noter la présence d’une candidate régionaliste. Véronique Bouvier veut, dit-elle, « envoyer un signal fort à Paris ». Avec son suppléant Laurent Blondaz, elle croit à une démocratie directe sur le modèle suisse. Enfin, la majorité présidentielle a choisi de ne pas présenter de candidat, sur cette troisième circonscription, contrairement à 2022. Un choix de raison, pour "faire barrage aux extrêmes".

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

© Le Journal Local (RCF Savoie-Mont-Blanc)
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Journal Local · RCF Savoie Mont-Blanc

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don