Accueil
Un chiffre d'affaires en hausse pour la coopérative Even

Un chiffre d'affaires en hausse pour la coopérative Even

Un article rédigé par Ronan Le Coz - RCF Côtes d'Armor, le 8 avril 2022  -  Modifié le 20 avril 2022

Le groupe coopératif agroalimentaire Even a annoncé une hausse de 7% de son chiffre d'affaires. De bons résultats qui interviennent dans un contexte de forte instabilité.

Christian Griner, directeur général d'Even, et Guy Le Bars, président du conseil d'administration - ©Ronan Le Coz Christian Griner, directeur général d'Even, et Guy Le Bars, président du conseil d'administration - ©Ronan Le Coz

Le groupe coopératif agroalimentaire Even, basé dans le Finistère, a présenté son bilan 2021 jeudi 7 avril. Le chiffre d’affaires du groupe a progressé de 7 % en 2021 pour s’établir à 2,3 milliards d’euros. La coopérative compte aujourd’hui 6 180 salariés et 635 exploitations agricoles adhérentes, soit plus de 1 100 producteurs de lait. Pour la filière lait, premier métier d’Even, le contexte est marqué au niveau mondial par une baisse globale de la production et une demande en hausse, qui a fait augmenter le prix du lait. « Les principaux pays producteurs de lait au niveau mondial sont tous en baisse », explique Guy Le Bars, le président du conseil d’administration d’Even. « Les États-Unis, qui avaient une croissance importante depuis plusieurs années, sont en baisse. La Nouvelle-Zélande est en baisse à cause de phénomènes climatiques. Même en Europe, les trois pays principaux producteurs de lait que sont l'Allemagne, la France et les Pays-Bas, sont tous à la baisse. Mais, en parallèle, la demande reste dynamique. »

Les conséquences de la guerre en Ukraine

Autre inquiétude : les conséquences de la guerre en Ukraine. Avec la Russie, ce sont deux pays qui comptent pour l’agriculture et la production d’énergie. « Les équilibres sont remis en cause par rapport à ce conflit à nos portes. La guerre en Ukraine a fait flamber les cours, je pense notamment au gaz qui est nécessaire pour sécher le lait. » Guy Le Bars cite aussi les protéines, les tourteaux de soja, les engrais avec l’ammonitrate utilisé pour la fertilisation  des cultures« C'est absolument nécessaire de passer maintenant des hausses de prix pour éviter d'avoir un effet ciseaux entre la production et la transformation. La filière laitière n'a pas les moyens d'encaisser l'inflation pour le compte du consommateur. Il en va de sa viabilité! » Conséquence : les coûts des produits alimentaires vont certainement augmenter dans les mois qui viennent pour les consommateurs.

De nouvelles habitudes de consommation après le Covid

Pour ce qui est de la crise sanitaire, les effets commencent à s’estomper pour le groupe Even. La branche distribution de la coopérative a été la plus impactée par la crise avec des baisses de 30 % du chiffre d'affaires en 2020 et beaucoup de chômage partiel. Et les habitudes des consommateurs ont évoluées. « Pour nous la question est d'accompagner les mouvements sociétaux en cours, accélérés par la crise du Covid avec les confinements et la fermeture des restaurants collectifs, liée au développement du télétravail… La demande va de plus en plus vers du « snacking », de la consommation nomade, et cela change beaucoup de choses dans nos réseaux de distribution, dans notre approche commerciale et dans les gammes de produits », explique Christian Griner, le directeur général d’Even. En témoigne notamment le développement des gammes de fromages frais et de l’usine de Créhen, dans les Côtes d’Armor, qui les produit. Le groupe accélère aussi son adaptation aux nouvelles attentes des consommateurs, des adhérents et des salariés en matière de transformation sociale et environnementale.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don