Accueil
Un an après l’arrivée de la droite au Département : Eric Gold « dans l’attente »
Partager

Un an après l’arrivée de la droite au Département : Eric Gold « dans l’attente »

Un article rédigé par Stéphane Marcelot - RCF Puy de Dôme, le 4 juillet 2022  -  Modifié le 10 janvier 2024

Dernière session publique de la saison 2021-2022 pour les élus du Département du Puy-de-Dôme en ce début de semaine. Le sénateur Eric Gold, conseiller départemental de Maringues (groupe Proximité et territoires) était l’invité de RCF ce lundi matin.

Eric Gold, sénateur et conseiller départemental de Maringues Eric Gold, sénateur et conseiller départemental de Maringues

Les élus du Conseil départemental du Puy-de-Dôme se réunissent en session publique en ce début de semaine, pour l’étude des comptes administratif et quelques modifications sur le budget en cours. Une session qui rime avec anniversaire pour la nouvelle majorité de Lionel Chauvin, un an après l’accession de la droite à la tête de la collectivité. A l’heure d’un premier bilan, Eric Gold, conseiller départemental de Maringues et ancien vice-président de Jean-Yves Gouttebel, se dit « dans l’attente des grandes orientations. Je ne dis pas qu’il ne se passe rien, mais nous ne pouvons pas dire qu’il y ait une grande visibilité », tranche le sénateurs.

Le Département travaille sur un nouveau schéma de l’autonomie couvrant la période 2022-2026, qui regroupera les schémas antérieurs relatifs à la gérontologie et au handicap. Parmi les motifs d’inquiétudes pour la collectivité, le recrutement et l’attractivité des métiers de l’aide à domicile. « Les gens travaillent avec un revenu qui n’est pas décent. Il faut revaloriser les salaires, mais il existe aussi d’autres moyens ». Le conseiller de Maringues développe : « La collectivité, au sens large, doit fournir des voitures pour se déplacer. Nous savons que les charges de ces personnes-là sont importantes. Au Département, beaucoup d’employés sont en télétravail. J’ai demandé, lors de la dernière session, à ce que des véhicules de fonction soient mis à disposition de l’aide a domicile ».

Ehpads : "Nous devons avoir un moyen de contrôle"

La gestion des Ehpad par les groupes privés a fait l’objet de plusieurs scandales révélés au grand public ces derniers mois. Le sujet doit-il faire l’objet d’un débat à l’occasion de la session ? Le groupe La Gauche 63 l'a demandé. « Nous devons un moyen de contrôle, à la fois sur les structures privées comme publiques. Il faut pouvoir avoir une grille d’évaluation » répond de son côté Eric Gold. «  Il n’est pas concevable qu’une personne vulnérable soit prise dans un engrenage qui fasse que la structure privée s’enrichisse et que la personne en question soit en difficulté ».

Informations locales Session du Département : entretien avec Eric Gold (Proximité et territoires)
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don