Accueil
TV, handicap et cuisine : Grégory Cuilleron en version originale
Partager

TV, handicap et cuisine : Grégory Cuilleron en version originale

Un article rédigé par Jean-Baptiste Cocagne - RCF Lyon,  -  Modifié le 5 novembre 2021
Version Originale · RCF Lyon TV, handicap et cuisine : Grégory Cuilleron en version originale

Handicapé depuis la naissance, Grégory Cuilleron est devenu connu du grand public par ses participations à de nombreuses émissions de télévision dédiées à sa passion : la cuisine.

Grégory Cuilleron - ©RCF Lyon Grégory Cuilleron - ©RCF Lyon

Repéré dans la première édition de l'émission "Un dîner presque parfait" sur M6 en 2008, révélé par la grande finale des Régions (2009) puis par Top Chef (2010), le télégénique Grégory Cuilleron a fait de ses passages dans le petit écran un tremplin vers une vie professionnelle tournée vers sa passion : la cuisine. 

Aujourd'hui, il est propriétaire avec son frère et un ami du restaurant "Le cinq mains" dans le Vieux-Lyon, un quartier qu'il n'a jamais quitté depuis son enfance. Le nom du restaurant est d'ailleurs un clin d'œil au handicap de Grégory Cuilleron : le cuisinier a depuis la naissance une agénésie, il est né sans bras gauche. 

Cette particularité l'a amené à animer des conférences sur la sensibilisation au handicap et à devenir pendant plusieurs années ambassadeur de l'AGEFIPH - il n'hésite pas à se surnommer lui-même "ambassadeur officiel des manchots".

Une passion de la cuisine née dès l'enfance

Le fil rouge de tout le parcours de Grégory Cuilleron tient surtout dans son amour de la cuisine, qui représente "le partage et l'amour des autres". Tout débute avec ses premiers concours de cuisine chez les scouts. Après un parcours universitaire sans lien avec la table, un coup de téléphone va le remettre sur le chemin des fourneaux : alors qu'il s'occupe de la communication de l'Auberge de l'île Barbe de son ami Jean-Christophe Ansanay, la production d'une nouvelle émission télé (Un dîner presque parfait) recherche des candidats et sélectionne son profil.

Aujourd'hui, Grégory Cuilleron n'hésite pas à se rendre régulièrement sur la tombe de Paul Bocuse, l'un de ses mentors. L'autre s'appelle Georges Blanc, dont le restaurant triplement étoilé à Vonnas était situé à une dizaine de kilomètres de la maison secondaire familiale de Polliat, dans la Bresse, ce qui permettait au petit Grégory de venir rêver devant les menus et les cuisiniers en costume blanc aussi souvent qu'il le pouvait, dès son plus jeune âge.

Rajoutez le cinéma et le foot - ou plutôt l'Olympique Lyonnais - et vous obtenez un parcours d'une quarantaine d'années, que Grégory Cuilleron raconte au micro de RCF Lyon dans Version originale.

 

> Le site officiel de Grégory Cuilleron

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don