Accueil
Trois écoles catholiques ferment leurs portes en septembre à Roubaix et Tourcoing.
Partager

Trois écoles catholiques ferment leurs portes en septembre à Roubaix et Tourcoing.

Un article rédigé par Marine Pattyn - RCF Hauts de France, le 7 février 2024  -  Modifié le 10 février 2024
L'invité du 18/19 • RCF Hauts de France Yves-Philippe Soupault(enseignement catholique Lille) Fermeture de trois écoles

Face à la baisse démographique, la direction de l’enseignement catholique du diocèse de Lille a décidé de « fusionner des écoles». Celles du cardinal Liénart, de Sainte-Adèle et de Saint-Nicolas seront fermées en septembre prochain.

Ecole Sainte-Adèle de Tourcoing. Capture d'écran google street. Ecole Sainte-Adèle de Tourcoing. Capture d'écran google street.

Alors que quatre écoles avaient fermé leurs portes l’an dernier à Roubaix, la direction diocésaine de l’enseignement catholique emploie cette fois le terme de fusion pour trois écoles qui n'accueilleront plus d'élèves à la rentrée.
Elle invite les 115 élèves de Cardinal-Liénart et les 76 de Saint-Nicolas à rejoindre l’école Notre-Dame de Lourdes, qui en compte déjà 259. Les 97 élèves de Sainte-Adèle sont eux appelés à intégrer l’établissement de Sainte-Marie, rassemblant 308 élèves.

 

"Une perte de 500 élèves d’ici 2028"
 

Yves-Philippe Soupault, directeur adjoint de la direction de l’enseignement catholique du diocèse de Lille, invoque la baisse démographique, avec 13% des effectifs en perte attendue. « On se devait donc d’agir et d’adapter notre offre à cette nouvelle donnée qui va perdurer. L’idée à Tourcoing, c’est que les choses soient organisées de façon à ce que d’ici 2028, on soit prêts à accueillir les familles qui souhaitent rejoindre notre réseau avec des bâtiments de qualité et des équipes renforcées. »
Pour cela, il explique la fusion par la volonté de permettre aux personnels de rejoindre les établissements rattachés, et pour les familles d’y retrouver des têtes qu’elles connaissent.
 

Une pétition lancée
 

L’annonce a été difficile à encaisser pour les familles des 288 élèves concernés au total. L’incompréhension prime, et une pétition a même été lancée contre la fermeture de l’école du Cardinal-Liénard. L’an dernier, sur les 426 élèves touchés par ces fermetures d’école, 60 à 65% des familles ont choisi de rester dans les écoles de l’enseignement catholique, selon Yves-Philippe Soupault.

« Ça a été une bonne surprise. On espère peut-être un peu plus sur Tourcoing, parce qu’il y a cette fusion qui permet sans doute au parent de s’y retrouver un peu plus. »

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don