Accueil
Trêve pascale en Ukraine : "En tant que croyants, nous espérons aussi dans les choses impossibles"
Partager

Trêve pascale en Ukraine : "En tant que croyants, nous espérons aussi dans les choses impossibles"

RCF, le 12 avril 2022  -  Modifié le 12 avril 2022
L'actu chrétienne Trêve pascale en Ukraine : "En tant que croyants, nous espérons aussi dans les choses impossibles"

Ce dimanche 10 avril après la messe des Rameaux, le pape François a appelé à une "trêve pascale" en Ukraine. Pour le nonce apostolique en Ukraine, Mgr Visvaldas Kulbokas, cette trêve semble relever de l'impossible. Mais "en tant que croyants nous espérons aussi dans les choses impossibles, nous prions pour un miracle !"

Place Saint-Pierre à Rome, en Italie. ©Unsplash Place Saint-Pierre à Rome, en Italie. ©Unsplash

Le pape demande une "trêve pascale" en Ukraine

 

Ce dimanche 10 avril, place Saint-Pierre à Rome, après la messe des Rameaux et juste avant l’Angélus, le pape François a appelé à une "trêve pascale" en Ukraine. "Que les armes soient déposées, que commence une trêve pascale, non pas pour recharger les armes et reprendre les combats, mais pour arriver à la paix, à travers une vraie négociation, en consentant à un sacrifice pour le bien de tous."

 

Auparavant, dans son homélie du dimanche des Rameaux, le chef de l'Église catholique a invité les quelque 50.000 fidèles réunis place Saint-Pierre au courage et au pardon. "Courage, marchons vers Pâques avec son pardon. Parce que le Christ intercède continuellement auprès du Père pour nous (cf. He 7, 25) et, en regardant notre monde violent, notre monde blessé, il ne se lasse pas de répéter – et nous le faisons maintenant dans notre cœur, en silence – de répéter : Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font."

 

Trêve pascale : "Nous prions pour un miracle"

 

Cet appel, le nonce apostolique en Ukraine, Mgr Visvaldas Kulbokas, veut y croire. "Selon les catégories humaines c’est une chose impossible mais en tant que croyants nous invoquons, nous espérons aussi dans les choses impossibles, nous prions pour un miracle !" Témoin du drame qui se joue dans son pays, il confie : "Chaque semaine qui passe, quand je regarde les médias russes ukrainiens, des différents pays européens, la haine n’est pas en train de diminuer mais en train d’augmenter. Donc c’est vraiment diabolique de continuer ce type de guerre et chaque guerre…"

 

Le nonce apostolique en visite à Boutcha pour le Vendredi saint

 

Mgr Visvaldas Kulbokas doit se rendre à Boutcha ce vendredi 15 avril, c'est-à-dire Vendredi saint. Il devrait être accompagné du cardinal Konrad Krajewski, aumônier apostolique chargé par le pape de l'assistance aux pauvres. À l’occasion de la Semaine sainte, les deux hommes ont prévu de se rendre dans les villes détruites par l’armée russe. Depuis le 2 avril dernier, le massacre de Boutcha hante les esprits : depuis que l’on a découvert après le retrait des troupes russes, des dizaines de cadavres dans les rues.

 

Le nonce apostolique en Ukraine est particulièrement préoccupé par la situation des civils à Marioupl. Ce lundi 11 avril, l’armée ukrainienne a annoncé qu'elle se prépare elle à "une ultime bataille" dans ce port stratégique du sud-est du pays, assiégé par l’armée russe. Mgr Visvaldas Kulbokas a tenté mais en vain d’organiser, avec un évêque orthodoxe, une mission humanitaire pour venir en aide à une population prise au piège. Mais la marge de manœuvre est difficile dans cette ville et la situation préoccupe Mgr Kulbokas. "Chaque jour quand je commence la sainte messe je pense à ceux de Marioupol."

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don