Accueil
Transmettre la foi

Transmettre la foi

Un article rédigé par Pascale Morinière, des Associations familiales catholiques (AFC) - RCF, le 30 mai 2023  -  Modifié le 5 octobre 2023

Un sondage diffusé pour la Pentecôte par le journal La Croix s’est intéressé aux jeunes qui participent aux JMJ, les Journées mondiales de la jeunesse. Que nous révèle-t-il ?

Pascale Morinière ©DR Pascale Morinière ©DR

30.000 jeunes Français vont participer aux JMJ de Lisbonne, début août. 4.000 d’entre eux ont répondu début mai à un sondage en ligne qui essaye de mieux les connaître. Âgés de 16 à 30 ans, ces jeunes catholiques y apparaissent plutôt fervents et éloignés des débats qui agitent leurs aînés. D’origine sociale majoritairement CSP+, plutôt de droite, ils estiment valorisant d’être considérés comme catholiques au sein de leur génération.

 

Ils apparaissent néanmoins presque anticonformistes par rapport à ce qui agite l’Église : dans leur grande majorité, ils n’attendent pas que l’Église change, que ce soit au regard de la crise des abus ou à propos de la place des femmes. Par ailleurs, s’ils considèrent la messe comme centrale dans leur vie de foi, ils ne se sentent pas concernés par les débats postconciliaires à propos de la liturgie. Le sondage montre une porosité quant à la participation aux rites pré et post conciliaires parmi ces jeunes.

 

Comment expliquer ce relatif conservatisme de la génération JMJ ? Ils sont contestataires des positions de leurs aînés mais, en effet, plutôt conservateurs, comme le souligne le sociologue Yann Raison du Cleuziou. Les jeunes qui vont aux JMJ font partie des familles les plus engagées qui sont majoritairement parvenues à transmettre la foi à leurs enfants. Les jeunes y sont en attente de propositions spirituelles fortes et pas seulement de débats. Cela semble confirmé par les succès du pèlerinage de Chrétienté (16.000 personnes de 20 ans en moyenne ont péleriné de Paris à Chartres, le week-end de Pentecôte), mais aussi du Frat de Lourdes qui a réuni 9.000 lycéens, fin avril. L’ampleur croissante des participations oblige à s’y arrêter et à s’interroger.

 

Qu’est-ce que les jeunes chrétiens demandent aujourd’hui ? Alors que leurs aînés sont polarisés sur les questions sociologiques dans l’Église, les jeunes demandent de la ferveur et des grands événements qui rassemblent au nom de la foi. Dans un monde qui se sécularise à grande vitesse, ils cherchent du sens et des raisons de croire. Ils préfèrent une formation théologique solide à des débats sur le sexe des célébrants ! Ils sont l’avenir de l’Église, entendons davantage leur soif de rencontrer le Christ !

 


 

Chaque semaine, Pascale Morinière, des Associations familiales catholiques (AFC), réagit à l'actualité qui concerne la vie des familles.

> La chronique des AFC

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don