Accueil
Transitions : le réseau Cohérence appelle à créer 1 000 COP locales en Bretagne
Partager

Transitions : le réseau Cohérence appelle à créer 1 000 COP locales en Bretagne

Un article rédigé par Julie Rolland - RCF Bretagne, le 29 novembre 2023  -  Modifié le 29 novembre 2023
GRAND INVITE REGIONAL François Baron : "la transition écologique implique l'engagement de chacun"

Alors que la COP28 commence ce jeudi à Dubaï, l'association Réseau Cohérence en profite pour inviter les citoyens et collectivités à coopérer pour faire émerger des transitions. Elle invite pour cela à créer 1 000 COP locales à travers la région.

François Baron, administrateur et Julian Pondaven, directeur du Réseau Cohérence. ©Marvyn Martins François Baron, administrateur et Julian Pondaven, directeur du Réseau Cohérence. ©Marvyn Martins

Le modèle des COP (conférences des parties de la convention des Nations Unies sur le changement climatique) est pourtant loin de les convaincre, et pourtant, c'est cette appellation que le réseau Cohérence a choisi de donner à cet appel qu'il lance.

"Nous, on est un peu sceptique sur ces grands-messes. On préfère les prises de décisions et les actions horizontales, avec tout le monde, surtout lorsque ces actions concernent les citoyens. Ils ont et doivent avoir leur mot à dire", explique François Baron, administrateur du réseau Cohérence en charge de la participation citoyenne.

Créer des espaces de coopération

D'où l'idée d'inciter chacun, à la plus petite échelle, à s'emparer de la transition écologique via des conférences des parties locales.

Pour le réseau Cohérence, il faut créer des espaces d'échanges entre élus et habitants pour la préparer : "la transition écologique implique l'engagement de chacun. Plus on va attendre, plus la difficulté à la mettre en oeuvre sera importante et il faudra agir durement et on va se heurter à des citoyens qui ne seront pas prêts".

Pour éviter cela, le réseau Cohérence propose une solution : la coopération. "Elle va faciliter la mise en oeuvre des transitions. Coopérer, ça ne veut pas dire être tout le temps d'accord mais c'est se trouver des objectifs communs", détaille Julian Pondaven, directeur du réseau.

 

©Réseau Cohérence

Des accélérateurs de transitions

Plus d'une trentaines de collectivités bretonnes ont déjà sauté le pas, à Quimperlé, à Laillé, Perros-Guirec ou encore à Langon.

L'une des formes retenues, c'est la commission extra-municipale. Elus, agents et citoyens de communes ou d'intercommunalités s'y retrouvent avec à la clé, selon Julian Pondaven, "une richesse des débats parce que les habitants apportent une expertise d'usages, leurs idées. Plus on est nombreux, plus le projet est riche et on favorise l'acceptation sociale".

De quoi apporter, d'après les membres de l'association, des solutions adaptées aux territoires et à leurs spécificités.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don