Accueil
RCF Tour de France 2024: Groenewegen renoue avec la victoire. La 7ème étape: maillot jaune contre maillot blanc

Tour de France 2024: Groenewegen renoue avec la victoire. La 7ème étape: maillot jaune contre maillot blanc

Un article rédigé par Christian Tessier et Jean-Marie Pinel - RCF Vendée, le 5 juillet 2024  -  Modifié le 5 juillet 2024

Hier, le champion Dylan Groenewegen remporte sa sixième victoire sur le Tour, sept ans après la première. Aujourd'hui, l'épreuve de contre-la-montre sera à double tranchant pour le Maillot Jaune Tadej Pogacar. Ses rivaux, le tenant du titre Jonas Vingegaard, ou bien son premier poursuivant au classement général, Remco Evenepoel, pourraient tous deux performer et réduire l'écart au classement. Le leader va-t-il tenir bon et conforter son avantage ?  Verdict aujourd'hui sur le parcours tracé dans le vignoble des grands crus de Bourgogne entre Nuits-Saint-Georges et Gevrey-Chambertin.

Un contre-la-montre cycliste est un exercice de puissance pure. ©Pexels Un contre-la-montre cycliste est un exercice de puissance pure. ©Pexels

Le calme avant la tempête...

 

Entre Mâcon et Dijon, la sixième étape longue de 163 km ne s'annonce pas très sélective au vu du profil d'un parcours quasiment plat avec un seul col de faible altitude placé dès le départ après seulement dix kilomètres de course. Cette petite mise en bouche porte à l'avant le porteur du maillot à pois Abrahamsen actuel leader des grimpeurs qui s'échappe en compagnie de l'alsacien Axel Zingle pour aller glaner quelques points supplémentaires afin de renforcer sa position au classement de la montagne.
 
Le peloton rejoint rapidement les deux hommes et à n'en pas douter, on se dirige comme hier vers une nouvelle empoignade finale entre les coureurs les plus rapides du peloton. Mais un autre fait de course se présente à 80 km de l'arrivée lorsque le peloton s'engage dans une autre direction avec un vent tournant qui est désormais de côté, provoquant une nette accélération en tête de course, qui scinde aussitôt le peloton en plusieurs groupes.
 

Un tracé plat idéal pour le coureur Néerlandais Dylan Groenewegen

 

Dans cette bagarre déclenchée avec force et conviction par l'équipe de Jonas Vingegaard, on se rend très vite compte que Tadej Pogačar, actuel maillot jaune, est totalement isolé à l'avant. Mais à l'arrière, bien informé de la situation par radio tour, son équipe s'organise et la réaction ne se fait pas attendre. Après une brève course poursuite, tout rentre dans l'ordre au bout d'une dizaine de kilomètres.
 
L'arrivée à Dijon est proche et on sent bien que la moutarde va finir par monter au nez des sprinters qui vont encore se livrer un véritable combat et jouer des coudes pour remporter cette étape. Les locomotives de chaque équipe sont bien en place pour conduire ces kamikazes du peloton au plus près de la ligne et c'est le champion des Pays-Bas qui, à ce jeu, va se montrer le plus fort pour remporter au passage sa sixième victoire d'étape sur le Tour. Jasper Philipsen est une nouvelle fois second, mais il se retrouve rapidement déclassé par les commissaires de la course pour avoir délibérément gêné son compatriote belge Wout van Aert, freiné en plein effort et frisant la chute dans l'emballage final.
 
À l'issue de cette nouvelle étape, on ne note aucun changement pour le classement général et le peloton du Tour de France est toujours riche de 174 coureurs depuis le départ de Florence.
 

Se battre, seul, face au chronomètre

 

Aujourd'hui, pour la septième étape dans la région des grands crus entre Dijon et Beaune, un tout autre rendez-vous attend les coureurs. C'est le premier contre-la-montre individuel de ce Tour, judicieusement placé entre Nuits-Saint-Georges et Gevrey-Chambertin. Pour les coureurs, l'heure ne sera pas au tourisme et à la dégustation de ces fameux nectares... Dans cette épreuve dite de vérité, c'est le nez dans le guidon qu'il faudra traverser ces fameux vignobles !
 
On va certainement vivre des moments de grande intensité avec une bagarre de haute volée entre les principaux favoris de l'épreuve. Nul doute que l'empoignade va être très sévère et le duel annoncé entre Tadej Pogačar et Jonas Vingegaard ; celle-ci pourrait bien être arbitrée par le rouleur Belge Remco Evenepoel, actuel champion du monde de la spécialité.
 
Cette confrontation au chronomètre nous promet un moment de suspense avant les deux étapes du week-end avec une arrivée samedi à Colombey-Les-Deux-Églises et dimanche autour de la ville de Troyes. Les parcours proposés seront plus abordables, ce qui permettra d'accorder un peu de répit à ces infatigables marathoniens de "la Petite Reine" !
 
 
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Le Tour de France a lieu du 29 juin au 21 juillet
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Sur les routes du Tour

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don