Accueil
RCF Tour de France 2024 : Quatre coureurs français sélectionnés pour les JO de Paris

Tour de France 2024 : Quatre coureurs français sélectionnés pour les JO de Paris

Un article rédigé par Christian Tessier et Jean-Marie Pinel - RCF, le 9 juillet 2024  -  Modifié le 10 juillet 2024
Sur les routes du Tour En route pour le 2ème acte du Tour de France !

Le suspens reste entier pour l'arrivée dans les plaines du Cher, entre Orléans et Saint-Amand-Montrond. Au lendemain de la journée de repos bénéfique pour géants de la route, l'étape du jour présentera surement son lot de pièges à éviter, et notamment en cas de fort vent de travers. Hier, quatre coureurs français ont été sélectionnés pour l'épreuve de route des Jeux Olympiques 2024.

La stratégie contre le vent est de faire des éventails. Afin de protéger ses coéquipiers, le coureur qui prend son relais se positionne donc le plus possible du côté d’où provient le vent. ©Unsplash La stratégie contre le vent est de faire des éventails. Afin de protéger ses coéquipiers, le coureur qui prend son relais se positionne donc le plus possible du côté d’où provient le vent. ©Unsplash

Le vélo, un sport Olympique qui ne date pas d'hier

 

Le cyclisme sur route fait partie des disciplines historiques des Jeux Olympiques, et ce, depuis les Jeux de la première Olympiade moderne en 1896 à Athènes. Le cyclisme sur route se déroule en extérieur, et comporte deux types d’épreuves aux Jeux Olympiques : une course en ligne et un contre-la-montre individuel.

Le sélectionneur national, Thomas Voeckler, a annoncé la liste des coureurs retenus pour les épreuves sur route masculines, les 27 juillet et 3 août prochain. Julian Alaphilippe, Christophe Laporte, Kévin Vauquelin (qui doublera avec le contre-la-montre) et Valentin Madouas sont les quatre coureurs français qui participeront à cet événement international. 

 

Étape du jour: les apparences sont parfois trompeuses 

 

La première semaine du Tour fut particulièrement animée et intense pour une bonne partie du peloton et ces pauses sont salvatrices afin de panser les blessures et de reposer les organismes. Aujourd'hui, l'étape entre Orléans et Saint-Amand-Montrond, longue de 187 km, peut nous révéler quelques surprises. Sans réelles difficultés apparentes, on peut imaginer un finish au sprint, mais ne négligeons pas l'hardeur des coureurs "passe-partout" qui voudront prendre la poudre d'escampette et tromper la vigilance des rois de la dernière ligne droite. Un scénario de ce type ne peut être exclu dans l’hypothèse où le vent de travers se lève en fin d’après-midi dans les plaines du Cher. Dans ce cas, il n'est pas impossible que des échappées se déroulent plus tôt que prévu dans la course. 

Tout au long des lignes droites de la Sologne, les coureurs vont naturellement se rabattre jusqu’à atteindre le bord de la route, côté opposé de la provenance du vent. Alors, des cassures peuvent se produire au sein du peloton et certains coureurs pourront, malgré eux, être isolé du mauvais côté du vent, ce qui creusera encore des écarts dans le classement ; on appelle ce phénomène la "bordure" et tous les coureurs présents dans cette "bordure" doivent donc produire un effort très intense lorsque le vent latéral est important ; par le passé, cela s'est déjà vérifié dans ces profils d'étapes.

On verra très probablement se former des formations en "éventail" dans le peloton, afin de contrer au mieux les éventuelles bourrasques de l'après-midi. Qui aura le vent en poupe ?

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Le Tour de France a lieu du 29 juin au 21 juillet
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Sur les routes du Tour

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don