Accueil
Thiers s'active pour mettre en valeur son patrimoine local

Thiers s'active pour mettre en valeur son patrimoine local

Un article rédigé par Hadrien Barrau - RCF Puy de Dôme, le 19 mai 2022  -  Modifié le 20 mai 2022

La municipalité thiernoise est en train d'accélérer pour redynamiser son centre-ville et son bassin : "Défi-mode", la vallée des usines et un possible musée unique de la coutellerie. Autant de projets qui doivent permettre à la commune de redevenir une référence. 

Calips, CC BY-SA 3.0 <https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0>, via Wikimedia Commons Calips, CC BY-SA 3.0 , via Wikimedia Commons

Stéphane Rodier sait où il veut aller. Le maire de Thiers se retrouve avec plusieurs dossiers sous le bras pour faire de la capitale du couteau un vraie centre économique et culturel. Tout d'abord, le centre-ville. Avec le bâtiment dit "Défi mode", ce sont plusieurs projet qui vont se concrétiser : " Au rez-de-chaussée, il y aura une halle commerciale qui sera fournie par du circuit court et des produits locaux... Au dessus nous aurons un lieu de restauration. Et puis nous aurons également un institut de formation d'aide soignant."
L'édile rajoute qu'au-delà du rapport économique c'est aussi la dynamique humaine qui s'en trouvera modifiée grâce à cette école: "Ce sont 60 jeunes qui vont s'installer dans le centre-ville de Thiers ! Cela va permettre  que cette ville puisse à nouveau rayonner. Et puis voir un peu de jeunesse aux terrasses de café, c'est toujours important pour voir la vie revenir sur un territoire." A noter qu'un espace de co-working est aussi imaginé dans l'ensemble. La phase de construction devrait débuter en fin d'année. 

Côté médical, une maison départementale de santé vient d'ouvrir. Ce sont 2 généralistes qui y officieront. S'ajoute à cela la réfection de l'hôpital qui va avoir lieu grâce au Ségur de la Santé et aux aides de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. 

Le patrimoine local à un tournant ? 

Si les domaines de l'économie et du médical sont en phase de relance, il en est de même pour ce qui fait l'identité de Thiers : son patrimoine historique. La vallée des usines ne devrait plus porter son surnom de Creux de l'enfer très longtemps. Ou du moins il faudra actualiser ce dernier, car les lieux vont être réhabilités : " Pour être franc nous ne pensions pas aller aussi vite sur ce dossier... Les forges Mondière vont pouvoir être rénovées grâce à un fonds privé : celui de la Fondation Michelin et de la fondation du Patrimoine. Juste au-dessus, nous avons été reçus dans le cadre de la Mission Bern pour le bâtiment que l'on appelle le 'paquebot'." 

L'autre sujet d'importance qui trotte dans la tête de l'équipe municipale, c'est de faire un seul et unique musée de la coutellerie. Pour le moment, ce sont deux ensembles distincts, la visite d'un coté, l'atelier de l'autre. Si ce n'est pas encore fait, la machine est lancée confie Stéphane Rodier : "Nous sommes à l'heure actuelle sur une phase de réflexion. Deux études ont été lancées pour nous accompagner sur la question. Nous souhaitons que d'ici la fin du mandat ce musée soit un écrin permettant de mettre en valeur l'ensemble des pièces. Par ailleurs, ce ne sont pas simplement des collections, mais aussi des animations que nous envisageons".

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don