Accueil
Témoignages d'anciens catéchumènes savoyards : "Le baptême, c'est le début de ma vie de foi"
Partager

Témoignages d'anciens catéchumènes savoyards : "Le baptême, c'est le début de ma vie de foi"

Un article rédigé par Anne-Charlotte de Becdelièvre - RCF Savoie, le 22 mars 2024  -  Modifié le 22 mars 2024
Vitamine C, en Savoie Catéchumènes en Savoie : que sont-ils devenus ?

Depuis 2022, on note une hausse du nombre de catéchumènes et la Savoie ne fait pas exception. Mais que deviennent-ils après leur baptême ? S'engagent-ils dans leur paroisse ou dans leur diocèse ? Ou disparaissent-ils complétement des radars ? Nos invités, baptisés récents ou de longue date, témoignent de la poursuite de leur chemin après ce sacrement d'entrée dans la vie chrétienne. 

©Pixabay ©Pixabay

Le jour de leur baptême, aucun d'entre eux ne l'a oublié. Cette journée reste gravée dans leur mémoire, un moment marquant et très attendu, emprunt de beaucoup d'émotions pour Guillaume Convart. "Je revois des couleurs, des sourires, des visages avec beaucoup d’émotions. Je me souviens de cette joie !" raconte le jeune homme baptisé en 2016. 

Aujourd'hui engagé dans le service du catéchuménat depuis cinq ans et en paroisse. " Depuis deux ans, on voit une hausse de la demande de baptêmes des adultes. L'une des questions que nous avons dans le service c'est : que deviennent ces catéchumènes ? On les revoit à la messe mais il est rare qu'ils s'engagent dans un service d'Eglise."

Nana Keïta, cette mère de famille d'une quarantaine d'années a été baptisée il y a deux ans sur la paroisse St Jean XXIII d'Albertville "Pendant notre parcours jusqu'au baptême, on est très boosté et puis après moins." Un constat fait dans de nombreux diocèses, si bien que certains comme le diocèse de Nantes propose un accompagnement pour les néophytes, soit les nouveaux baptisés, afin de les intégrer dans la communauté chrétienne.

"Et pourquoi ne pas attendre un an après le Baptême pour recevoir la Confirmation ?" Guillaume lance la proposition. "Cela permettrait de continuer de tisser des liens et pour le nouveau baptisé de vivre sa nouvelle mission à l'épreuve du quotidien."

Pixabay

La crainte de mal faire

C'est l'une des raisons du peu d'investissement des nouveaux baptisés dans les services de leur paroisse ou de leur diocèse. "Est-ce que je suis à la hauteur ?" est le questionnement de plusieurs d'entre eux, soit parce qu'ils ont l'impression de ne pas avoir les codes, soit parce qu'ils pensent manquer de connaissances religieuses comme Denise qui a été baptisée à 45 ans. " C'est ce qu'il me manque en caté et que je ne récupérerais jamais !" "Pourtant, on a des outils pour les accompagnateurs" regrette Guillaume Convart. Par ailleurs, les services et pastorales proposent souvent des formations aux nouveaux arrivants.

Il ne faut pas hésiter à nous solliciter dans la paroisse

Autre point mis en avant par les nouveaux baptisés, celui d'être appelé par son curé ou un membre de sa paroisse à s'engager dans la vie de la communauté. C'est souvent, cette simple demande qui met en marche.

Denise "J'ai toujours l'impression d'avoir des lacunes"

Les catéchumènes revitalisent l'Eglise

Quelles suites après le baptême ? C'est un enjeu à la fois pour l'Eglise et pour les catéchumènes eux-mêmes. 

"Ce sont de nouvelles énergies pour l'Eglise, du sang neuf mais aussi une ouverture sur le monde grâce à des origines différentes" pour Marie Berjoan qui a été baptisée en 2017. "C'est aussi dynamisant de voir chaque année, de nouvelles personnes s'engager, ça nous renvoie à notre propre chemin.

Les nouveaux baptisés m'apportent de la joie et de l'émerveillement

Cette suite à donner au baptême, c'est aussi un challenge pour les jeunes croyants. "Cet engagement nous oblige, nous sommes des exemples pour certains" confie Michèle, 78 ans baptisée l'an passé. 

Marie Berjoan, Michèle Vagnon et Guillaume Convart@RCF Savoie

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don