Accueil
Synodalité à Marseille: retrouver ensemble le chemin de la communion

Synodalité à Marseille: retrouver ensemble le chemin de la communion

Un article rédigé par Sophie Lecomte - Dialogue RCF (Aix-Marseille),  -  Modifié le 25 novembre 2021
Carrefour Catholique Synodalité à Marseille: retrouver ensemble le chemin de la communion

Si les termes de synode sur la synodalité sont difficiles à comprendre, ils recouvrent une réalité importante pour l'Église catholique de demain, un processus de consultation de toutes les voix, y compris celles qu’on entend le moins, dans le but de cheminer ensemble.
Concrètement comment cela va se mettre en place dans le diocèse de Marseille?
Pierre Brunet, vicaire général et Isabelle Faucon membre de l’équipe du synode nous éclaire sur la démarche marseillaise.

©Robert Poulain ©Robert Poulain

C’est un vaste chantier de deux ans qui s’est ouvert pour l’Eglise catholique en octobre dernier, le synode sur la synodalité avec pour fil rouge ces trois mots de “communion, participation et mission”.


Synode signifie “marcher ensemble”, les diocèses entament donc une démarche d'écoute et de discernement. 
Si les synodes existent depuis plus de cinquante ans, ce qui est nouveau cette année est de s’adresser à tous les membres de l’Eglise dans chaque diocèse pour s’interroger sur la façon dont l’Eglise vit, dont l'Église témoigne.


A Marseille, le diocèse a mis en place une équipe synodale avec des clercs, des mères de famille, des jeunes actifs, pour piloter et animer la démarche avec pour objectif de s’adresser aussi à ceux qu’on entend moins afin de rendre l’Eglise plus participative et plus ouverte aux laïcs et aux femmes. 
 
“Nous avons à entendre ce que l’Esprit Saint dit au coeur de chaque baptisé, insiste le Père Pierre Brunet, il s’agit avant tout d'écouter comment l’humanité est travaillée de l’intérieur, quels sont les cris, les espérances, les attentes du monde d’aujourd’hui”.
 
Dans le diocèse de Marseille, les groupes vont s'organiser autour de 5 à 10 personnes pour faire l’expérience de l’écoute et du dialogue tout en se basant sur la parole de Dieu pour cheminer ensemble.
 
Une démarche qui tombe à pic pour retrouver le chemin de la fraternité et la confiance après les crises douloureuses de ces derniers mois, on pense notamment à la publication du rapport de la CIASE.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don