Accueil
Sylvie Bermann : "Il faut négocier avec les États tels qu’ils sont"
Partager

Sylvie Bermann : "Il faut négocier avec les États tels qu’ils sont"

Un article rédigé par Clara Gabillet - RCF, le 18 octobre 2022  -  Modifié le 18 octobre 2022
L'Invité de la Matinale Sylvie Bermann, une vie de diplomate

La vie de diplomate est faite d’engagement, de rebondissements, de découvertes, de moments difficiles aussi. Qui plus est dans des pays traversés de crises tels que la Chine, la Russie et le Royaume-Uni. Sylvie Bermann raconte sa carrière dans son livre "Madame l’ambassadeur. De Pékin à Moscou, une vie de diplomate" (éd. Tallandier). Elle a été ambassadeur de France en Chine, au Royaume-Uni, en Russie. Elle était l'invitée de la Matinale RCF.

Sylvie Bermann © Foreign & Commonwealth Office Sylvie Bermann © Foreign & Commonwealth Office

Pour Sylvie Bermann, les diplomates sont des symboles de stabilité dans un monde en crises. "On est témoins au quotidien des évolutions des pays dans lesquels on se trouve. Ce qui est important c’est cette relation au quotidien, ce décryptage d’une société qu’on ne perçoit pas nécessairement autrement", explique-t-elle.

 

"Il faut continuer à parler avec Vladimir Poutine"

 

Celle qui a été premier secrétaire à l'ambassade de Moscou à la fin de l'Union soviétique estime qu'aujourd'hui, dans le contexte de guerre en Ukraine, "il faut continuer à parler avec Vladimir Poutine"Il faut revenir à la table des négociations selon Sylvie Bermann. "Si on ne propose rien d’autre que d’appeler à un cessez-le-feu, ça a peu de chance d’aboutir. Naturellement, on négocie avec les parties belligérantes", affirme-t-elle.

 

"La diplomatie c’est l’arme du possible donc il faut négocier avec les Etats tels qu’ils sont", poursuit celle qui a travaillé en Russie, en Chine et au Royaume-Uni. Elle écrit par ailleurs dans son livre qu'il faut se préparer à toute éventualité à l'avenir. "Il faut faire de la prospective, se préparer à une guerre, être imaginatif et ne pas se dire qu’on se contente de faire des projections de ce qu’on connaît déjà", conclut Sylvie Bermann.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don